Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil siteaccueil siteaccueil siteaccueil siteminiaccueil siteCD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

 CLAUDE BARZOTTI   23 juillet 1953   -   24 juin 2023   

France dimanche Claude Barzotti opéré du pancréas

Le 25/03/2016 1

Dans Articles de presse

France dimanche barzotti1France dimanche barzotti

France dimanche n° 3630 semaine du 25 au 31 mars 2016 p18

Claude Barzotti : opéré du pancréas, le chan­teur a frôlé la mort

 

« J’ai une chance énorme d’être encore en vie »

Claude barzotti operation

Claude Barzotti a récem­ment subi une opéra­tion déli­cate.

Bien qu’il soit remis sur pied, le chan­teur craint désor­mais d’être atteint d’un cancer du pancréas.

Il attend, inquiet, les résul­tats de ses analyses.

 

Ces dernières années, Claude Barzotti n’a rien caché de sa santé souvent fragile. L’in­ter­prète du Rital, qui se bat depuis de longues années contre son alcoo­lisme, a notam­ment été hospi­ta­lisé en 2014 suite à un grave problème au niveau de son rein (il a perdu l’autre dans les années 70, à cause d’une gangrène). Depuis, le chan­teur s’était heureu­se­ment remis. Mais comme il le raconte cette semaine dans France Dimanche, il a eu un autre lourd souci de santé tout récem­ment : « Pendant près de trois mois, j’ai vécu l’en­fer, confie-t-il. J’avais mal à m’en taper la tête contre les murs. » Claude Barzotti a consulté, passé des scan­ners, mais rien n’en est ressorti. « Personne n’ar­ri­vait à comprendre pourquoi j’avais si mal », assure-t-il. Et puis un jour, il a fini par rencon­trer le bon méde­cin. « J’ai appris qu’il était un de mes fans, ce qui me flatte », s’amuse aujourd’­hui le chan­teur. Un admi­ra­teur, certes, mais aussi et surtout un « génie de la méde­cine » qui a décou­vert ce qui le faisait tant souf­frir.

Le diagnos­tic est tombé : Claude Barzotti avait un « nodule de 2,5 cm » qui néces­si­tait une « opéra­tion du pancréas » : « Il paraît que c’est une des plus grosses et des plus déli­cates inter­ven­tions chirur­gi­cales qui soient, précise-t-il. Je peux donc vous dire que j’ai une chance énorme d’être encore en vie aujourd’­hui. » Une fois le mal détecté, « tout est allé très vite » : « Je me souviens avoir passé une IRM le vendredi et m’être retrouvé sur le billard le lundi. Ça faisait vrai­ment peur ! J’ai été telle­ment choqué que j’en ai perdu la voix durant plusieurs jours. » Fort heureu­se­ment, l’in­ter­ven­tion, « à la tech­nique révo­lu­tion­naire » s’est très bien passée : « Je me suis réveillé au bout de deux heures comme si de rien n’était », raconte le chan­teur. Resté en obser­va­tion durant une semaine et demie à l’hô­pi­tal Erasme de Bruxelles, Claude Barzotti en est ressorti il y a peu : « Je vais aujourd’­hui très bien », assure-t-il. Malgré tout, une inquié­tude plane.

Le chan­teur n’est peut-être pas tota­le­ment tiré d’af­faire, comme il le confie à France Dimanche : « J’at­tends encore les résul­tats d’une ponc­tion dans les prochains jours. C’est là qu’on saura si c’est un cancer ou pas. D’après mon méde­cin, il y a peu de risques. Je croise les doigts… » Claude Barzotti ne peut pas s’em­pê­cher d’avoir peur : il faut dire que ce cancer-là, il le connaît bien. « Certains de mes proches, dont mon père, en sont morts, révèle-t-il. Et j’ai un de mes meilleurs amis qui est atteint actuel­le­ment d’un grave cancer du pancréas. Il a, hélas, très peu de chances de s’en sortir… » De quoi éveiller, effec­ti­ve­ment, quelques craintes.