Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil siteaccueil siteaccueil siteaccueil siteminiaccueil siteCD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

 CLAUDE BARZOTTI   23 juillet 1953   -   24 juin 2023   

La tournée des idoles au Québec ce 6 et 7 mai 2011

Le 20/02/2016 0

Dans Claude TV et radios

Blog de barzotti83 : Je ne sais plus comment te dire je ne trouve plus les mots ..Alors PARLE-MOI..(paroles de J.Kaplan), La tournée des idoles au Québec ce 6 et 7 mai 2011

article et vidéo le journal du quebec

lien vers la page Le journal du Québec

Il y a de la fébrilité dans l'air!

Pierre O. Nadeau

Nos idoles sont bel et bien de retour à Québec. Et elles sont toutes là! Il fallait voir la fébrilité et l'émotion affichées jeudi par les artistes québécois et français à leur arrivée au Colisée Pepsi où, ce soir et demain, ils animeront la première édition de l'événement Le retour de nos idoles.

 

Tout ce beau monde se donnait l'accolade au cours d'un repas sans prétention pris dans les coulisses du Colisée avant la grande répétition générale. En regardant la grande scène, Michel Louvain a confié au Journal qu'il en avait des frissons en remarquant qu'elle était disposée exactement au même endroit qu'au gala des Splendeurs, où il a connu son premier grand moment de gloire, il y a 53 ans. De son côté, Michel Druker, qui coanimera Le retour de nos idoles aux côtés de Michel Jasmin, se souvenait avec nostalgie que, dans ce même Colisée « j'avais assisté à toute une confrontation entre les Nordiques et les Canadiens voilà environ 25 ans ». Incidemment, Michel Drucker coanimera les deux représentations d'aujourd'hui, mais devra quitter, demain, après l'ouverture du troisième des quatre spectacles. « Je suis vraiment désolé, mais je dois être à Paris dimanche. »

Comme une fête

De son côté, Jenny Rock ne cachait pas sa grande excitation face à « cette belle aventure ». « Non, ça ne me stresse pas vraiment; j'ai fait tellement de scène. Je viens ici pour m'amuser », insistait en riant l'interprète de Douliou Douliou Saint-Tropez, en nous apprenant qu'elle avait recruté de jeunes danseuses pour initier le public à ses fameuses danses, comme le monkey et le mash potatoes

. « Pour moi, c'est comme une fête, a enchéri Chantal Pary. Ça me rappelle la fébrilité de Jeunesse d'aujourd'hui et les tournées des arénas réunissant les vedettes du palmarès. »

Les trois filles de Toulouse avaient aussi le cœur à la fête. « Pour nous, Le retour des idoles est particulièrement significatif puisqu'il marquera du même coup la fin de Toulouse. Après une séparation de vingt ans, nous sommes revenus il y a quatre ans, et là nous venons boucler la boucle », nous a appris Judi Richards.

« C'est pas un show de nostalgie, c'est une belle grande fête qui vient nous rappeler nos meilleurs moments de jeunesse », insistait Michel Drucker, en rappelant son attachement à Québec depuis l'époque lointaine où il avait produit Les champs Élysées au Château frontenac, « en compagnie de Ginette Reno ». Il ajoutera : « J'adore les artistes québécois; ils sont d'une rigueur professionnelle vraiment exemplaire ». Claude Barzotti, encore plus excité, en rajoutera : « Je l'ai répété souvent, même en France : le meilleur public du monde, il est ici au Québec. Chez vous, vous savez encore faire de belles chansons, ce qui n'est plus le cas en France. Les Victoires de la musique (en France), c'est de la merde. Vous pouvez l'écrire, puisque c'est la vérité », lance Barzotti, qui dit en être à sa 72e visite au Québec.

Une brochette d'