Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil site accueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Articles de presse

Barzotti, l’ami du Grand Jojo s'exprime tristement

Le 02/12/2021

 

Dhbe 2 decembre 2021 p1 mini grand jojo Dhbe 2 decembre 2021 p3 mini grand jojo

Dhbe 2 decembre 2021 p3 article grand jojo prot

La capitale jeudi 3 decembre 2021 p1 mini

La capitale jeudi 3 decembre 2021 p12 miniLa capitale jeudi 3 decembre 2021 p13 mini

 

Barzotti, l’ami du Grand Jojo: « Il n’a jamais compris qu’il était une vedette »

 

Ecoutez l'interview Radio sur RTL Info (ci-dessous)

Le chanteur de « Madame » et du « Rital » et le Grand Jojo se connaissaient depuis… 48 ans. « C’était un vrai ami !, nous confie Claude Barzotti, la voix serrée. Je suis très triste. Je l’aimais vraiment. »

Claude, que ressentez-vous ?

Je suis très triste. Je l’ai encore vu il y a 15 jours. Il souriait. Je l’ai encore eu samedi au téléphone mais j’ai compris que quelque chose n’allait pas, il parlait très mal… Mais je ne m’attendais pas à apprendre sa mort. Je suis vraiment triste.

Comment s’est déroulée cette dernière rencontre ?

Il était bien, il était chez lui, dans son lit, mais ça allait. On était contents de se voir.

Vous étiez de grands amis…

On se connaît depuis 48 ans.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Je suis arrivé comme chanteur chez Vogue en 1973. On s’est connu. Et puis, j’ai été directeur artistique pendant 8 ans chez Vogue. Je faisais ses pochettes de disques. On se voyait souvent… On s’aimait beaucoup. Il aimait ce que je faisais et j’aimais ce qu’il faisait. Je suis très triste. Je vais téléphoner à sa femme pour aller le voir. C’était un vrai ami ! (Sa voix ne serre.) Il n’a jamais compris qu’il était une vedette. Il en a vendu des disques en Belgique, à la pelle. Il a même fait un tube en France avec « Chef, un p’tit verre, on a soif ».

Un moment d’amitié vous revient-il immédiatement à la mémoire ?

Ses 75 ans. Il avait organisé une fête. J’ai chanté pour lui. Il y avait Lou, Enzo Scifo… On était tous habillés en blanc.

Jean va vous manquer ?

Oui parce que je l’aimais vraiment, il y avait beaucoup d’amitié entre nous. C’est cette pandémie qui l’a tué. Avant la pandémie, à 83 ans, il allait encore faire une heure de nage tous les jours. J’étais jaloux de voir quelqu’un de plus âgé que moi en faire autant. (Il sourit.)

NICOLAS DEWAELHEYNS

Claude hommage le grand jojo

La famille Facchin

Le 01/10/2021

Durant 25 ans, les Facchin ont soulevé des montagnes à Court-Saint-Étienne

La capitale brabant wallon jeudi 30 septembre 2021 p1 miniLa capitale brabant wallon jeudi 30 septembre 2021 p11 mini

                                                                 Fabio, Silvia et Laura étaient les incontournables au Gran Sasso. - FB                                           Fabio Facchin fêtera bientôt ses 39 ans. - FB

Facchin 05 mini

Aux couleurs de l’Italie. - FB                                  Avec Francesco (Claude) Barzotti, un grand ami de la famille Facchin. - FB            

Par Pierre Nizet

Journaliste Rédaction générale et chef d’édition de la Capitale Brabant wallon| Publié le 29/09/2021

Après vingt-cinq ans de bons et loyaux services, la famille Facchin a décidé de remettre le Gran Sasso, leur restaurant à Court-Saint-Étienne. « Mon fils et moi étions épuisés. Précisez bien qu’il ne s’agit pas d’une faillite… bien au contraire », témoigne Laura qui arrête pour profiter d’une retraite bien méritée !

Ceux qui sont de Court-Saint-Étienne et des environs connaissent le Gran Sasso. Pas la fameuse montagne des Abruzzes mais bien le restaurant italien qui est situé sur l’avenue des Combattants. Les plus anciens se souviendront qu’il a d’abord été situé en face de sa position actuelle. Là où il y a un nouveau Proxy Delhaize. Et voilà qu’une affichette, « commerce à remettre » a été placardée sur sa porte d’entrée. Nous appelons le numéro indiqué et nous tombons sur la voix chaleureuse de Laura Magnoni-Facchin. C’est elle qui, avec son fils Fabio, avait repris les rênes de l’établissement. « Je vous rassure de suite. Nous avons déjà trouvé un repreneur », lâche la dame qui a fêté ses 65 ans au mois de juin. « Le Gran Sasso, nous l’avions repris Valerio et moi… il y a 25 ans. À l’époque, on était de l’autre côté du carrefour. Mais le restaurant existait depuis plus longtemps. Il avait été ouvert par un monsieur originaire des Abruzzes. D’où le nom ».

Laura précise qu’elle était en principe pensionnée à l’âge de 60 ans. « Mais j’ai décidé de m’associer avec mon fils Fabio quand Lorenzo, notre pizzaïolo, a arrêté. Je lui avais bien dit que je stopperais à mes 65 ans ». Ce qu’elle fait. Le problème, c’est qu’il y a eu l’épidémie de Covid qui n’a pas facilité les choses. « La dernière année a été compliquée à cause de ce Covid. On aurait bien voulu vendre en 2020 mais le contexte n’était pas idéal ».

 

Non pas parce que le restaurant avait des problèmes de liquidités… « Dites bien que ce n’est pas une faillite qui nous a poussés à remettre notre commerce… mais nous étions épuisés, Fabio et moi. Nous ne trouvions plus de pizzaïolo ni de cuisinier. Pendant le confinement, j’ai longtemps travaillé seule à la cuisine pour préparer les repas qui étaient à emporter le soir et, franchement, nous vivons cela comme un soulagement même s’il y a un peu de tristesse ».

Voisine de Barzotti

Les récentes inondations qui ont touché Court-Saint-Étienne et sa maison n’ont rien arrangé. « Cela a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ». Dès que l’annonce a été mise, il y a eu beaucoup d’appels téléphoniques. « Dont celui de notre ami, Francesco Barzotti ». « Claude » pour les amateurs de musique. Mais c’est finalement une famille qui va reprendre le Gran Sasso. « On a signé ce mardi soir. Elle est déjà active dans l’horeca et gère le restaurant du golf à Rigenée ».

Laura pourra bientôt profiter de sa retraite. « Cela fait trois ans que nous n’avons plus pris de vacances. Je crois que nous allons nous ressourcer un peu dans mon village situé à Caiserra, près de Pesaro. J’ai une maison là-bas. Francesco (NdR : Claude Barzotti) est notre voisin ». Fabio aura bientôt 39 ans. Après avoir soufflé un peu, il retravaillera. « Car il a reçu pas mal de propositions », rassure sa maman. Quant au restaurant, il devrait garder son nom. « Mais il y aura peut-être un peu plus de grillades », croit savoir Laura à qui nous souhaitons de bien profiter de sa retraite.

Pierre Nizet

Dhbe challenge Tennis Allan Sport

Le 04/08/2021

Dhbe 4 aout 2021 p1 mini

 

Le Challenge Allan Sport-Télévie a récolté 40 000 euros:

"La générosité des gens m’épate chaque année"

Dhbe challenge televie 02© DR

Le 16e Challenge Allan Sport au profit du Télévie restera certainement l’un des plus particuliers dans la carrière d’Alain Allan, son organisateur. La crise sanitaire avait déjà rendu la tâche plus ardue qu’à l’accoutumée et pourtant, 44 clubs avaient décidé de l’accompagner dans cette aventure de récoltes de dons. Mais comme si le Covid ne suffisait pas, le ciel est tombé sur la tête de nombreux clubs de tennis avec les terribles inondations que notre pays a connu ces dernières semaines. "Sur les 44, nous en avons perdu 20 en cours de route, touchés pas ces intempéries et qui n’ont pas pu organiser leurs événements prévus mi-juillet", explique Alain Allan.

Malgré tout, dimanche au Léopold, responsables de clubs, personnalités et anonymes ont répondu présent pour la journée dédiée au Télévie. "Nous nous sommes battus comme des lions. Malgré le covid, les inondations, les vacances, les interclubs, nous avons traversé ces embûches pour vivre une journée pluvieuse, mais réussie. Avec une ambiance du tonnerre."

La présence de nombreuses personnalités a touché le responsable du Challenge Allan Sport. "Malgré toutes les circonstances qui étaient contre nous, les personnalités ont répondu présent. Ça me fait chaud au cœur car leur présence est très importante pour la réussite de notre journée. La générosité des gens m’épate chaque année et c’est ce qui nous pousse à poursuivre."

Au final, 40 000 euros ont été récoltés pour le Télévie, avec une enchère marquante d’un certain Claude Barzotti. "Même s’il n’était pas en grande forme, il a tenu à être présent. Il a fait une enchère à 5000 euros sur le dessin inédit de Philippe Geluck réalisé pour l’occasion."

Dhbe challenge televie 01

© DR

Le tennis fut bien entendu au centre des attentions, avec de beaux points sur les courts du club ucclois. "Ça a été une belle fête du tennis, les joueurs se sont donnés à fond, à l’image de cette finale qui a opposé Rochus et Moreels à Nicolas de Koh-Lanta et son partenaire de double. Ces derniers ont bien résisté mais le toucher de balle de Rochus reste royal. Un moment de grande classe savouré par les amateurs de tennis."