Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil siteaccueil siteaccueil siteaccueil siteminiaccueil siteCD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

 CLAUDE BARZOTTI   23 juillet 1953   -   24 juin 2023   

INTERVIEW de Claude Barzotti invité de Influence ce mardi 7 fevrier 2012

Le 16/02/2016 0

Dans Claude TV et radios

132859480661

Notre invité sur Influence est Claude Barzotti. Artiste au grand coeur qui nous a chanté être rital et vouloir le rester, il revient sur ses succès, sur son parcours, sur ses deux nouveaux albums: un Best Of , C'est mon Histoire et un album composé de titres inédits, Une Autre Vie.

      Une interview très sympathique avec un artiste aimé, populaire et sensible.

      Interview du mardi 07/02/2012 sur Influence

 

I: Bonjour et merci Claude Barzotti de participer à cette interview sur Influence. Vous sortez deux albums en une fois, un Best Of, C'est mon Histoire et un nouvel opus, Une Autre Vie. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur ces deux albums différents ?

Nous avons fait d'une pierre; deux coups! Le best of regroupe 40 chansons qui retracent l'ensemble de ma carrière avec quatre inédits. Le public recherche souvent mes anciens titres. Et puis, ça faisait 10 ans que je n'avais rien fait; alors j'ai voulu écrire des moments de ma vie, des instants difficiles ou des faits marquants que j'ai vécu.

 

I: En sortant en même temps un Best of et votre nouvel album, vous n'avez pas peur que celui-ci passe inaperçu ?

Oui, c'est assez déstabilisant pour le public, c'est un risque de mélange entre les anciennes chansons et les nouvelles. Mais je dois dire que les ventes sont quand même importantes sur le nouvel album. Tout le monde croyait que le best of allait faire de l'ombre à "Une autre vie" et c'est une bonne surprise de voir ce dernier l'album talonner le best of.

 

I: Une Autre vie? le titre de cet album est un titre autobiographique? Ce disque marque-t-il le début d'une autre vie pour vous ?

Oui, c'est autobiographique et j'espère que c'est le début d'une "nouvelle vie" ! Mais vous savez; Barzotti restera toujours Barzotti avec ses qualités et ses défauts. Ces chansons sont le reflet d'une vie. Tout comme je parle du "mariage de ma fille" ou "je reviens d'un voyage" autant de moments qui font partie de ma vie!

 

I: Après plus de 20 ans, que représente pour vous la chanson, Le Rital ?

Cette chanson, c'est parti d'une réflexion de mon patron à l'époque qui me disait "Barzotti, il n'a qu'un seul défaut; c'est un rital" . Le terme était employé après guerre pour traiter les immigrés Italiens ; c'était fort désagréable , insultant. Et bien, avec cette chanson; "Le rital"c'est devenu un slogan! Ce terme n'est plus péjoratif et j'en suis très fier.

 

I: Lorsqu'on a une aussi longue carrière que la vôtre avec de nombreuses chansons, n'est-ce pas un peu frustrant de devoir toujours chanter les mêmes succès ?

Si, si, si; oui, oui, oui ! J'en ai ras le bol (rires) Mais que voulez vous, je ne peux pas entrer sur scène et ne pas chanter toutes ces  chansons; je me ferai virer! Le public vient pour les écouter, je me dois de leur apporter ce qu'ils attendent. Ce pour quoi ils sont venus m'applaudir.

 

I: En 2003, on trouve sur un Best Of, la chanson, Vado Via, c'était un besoin de chanter en italien ?

Ah oui; c'était une idée de ma maison de disque, c'est Dominique Gorse qui voulait inclure une ou deux chansons en Italien. En fait, j'en ai chanté deux avec "Ancora" : Ce sont des chefs d’œuvres !

 

I: Vous n'avez jamais voulu faire carrière en Italie? Est-ce plus facile pour vous de chanter en français qu'en italien ?

J'ai été con! J'ai une voix et des mélodies qui parlent vraiment aux Italiens ! On ne me l'avait pas proposé et comme j'avais beaucoup de succès en France et dans les pays francophones; on ne pouvait pas tout faire. Mais je pense que c'est une grande erreur de parcours

 

I: Vous avez une belle popularité chez nos amis canadiens, comment vous êtes vous retrouvés au Québec et au Canada ?

C'est en 1985; Michel, un présentateur et producteur de télévision est venu en France et m'a proposé de faire une émission pour le Canada. Je l'ai faite, et à cette émission participait une dame qui parlait de la dystrophie musculaire, elle m'a émut, j'avais des frissons; cette dame c'était Ginette Reno. Alors j'ai chanté pour cette cause. Cela a été un "carton" et du jour au lendemain, j'avais plus de succès au Canada qu'en Europe !

 

I: Votre nouveau Best Of, C'est mon Histoire, résume-t-il bien toute votre histoire? votre parcours ?

Oui, je pense. Il y a tout la dedans. C'est 90% de ma carrière…

 

I: Vous avez connu des bas, comment avez-vous vécu ces moments là où on a le sentiment que le succès n'est plus là ?

Les bas; c'est quand on est moins médiatisé, quand on a moins d'actualité, ca touche beaucoup; mais vous savez, j'ai eu de la chance, mon public m'a toujours suivit dans n'importe quelle circonstance ; je ne le remercierai jamais assez.

 

I: Vous avez aussi traversé bien des épreuves, où avez-vous puisé la force nécessaire pour redresser la tête et surmonter les épreuves ?

Y'a pas de recette miracle... On s'en sort comme on peut… La famille.. les amis.. et le public … (long silence)

 

I: Vous pensez que la musique peut guérir tous les maux ?

Ca apaise;  ça ne guérit pas tout; mais lorsque l'on monte sur scène; là ! On oublie tout!

 

I: Avoir l'opportunité d'enregistrer de nouvelles chansons c'est important pour un artiste. Comment est né ce nouvel album, Une Autre Vie ?

On ne peut pas faire carrière avec quelques titres, le public attend de vos nouvelles et c'est l'occasion de leur faire partager ce que l'on a vécu de beau ou des problèmes rencontrés. C'est un besoin d'écrire; moi, je n'arrive pas bien à parler, quand je veux faire partager quelque chose; je l'écris; c'est plus facile pour moi. Je l'ai même fait avec ma mère et mon père. Ces chansons; ils les ont écouté avant leur décès. Je ne sais pas si je serai arrivé à leur dire tout ce que j'ai pu écrire dans ces chansons avant qu'ils partent…

 

I: La scène est aussi très importante pour un artiste, après avoir participé à la tournée, Age Tendre et Têtes de Bois, allez-vous repartir en solo sur les routes ?

En fait, je suis reparti depuis plus d'un an en tournée; je fait des concerts au Canada du 4 au 18 Février prochain. Ensuite je reviens en France sur scène. J'aime écrire, j'aime le travail en studio ; mais nous les artistes; on est un peu mégalos ! On a besoin des applaudissements. Ils nourrissent l'artiste !

 

I: En 2005, vous avez obtenu la distinction, Officier de l'Ordre de Léopold II. Est-ce important pour vous cette distinction et que vous a t elle apportée ?

Oh, rien de particulier, quand on fait quelque chose de mal ou de pas bien ; on est tout de suite critiqué ! Alors quand on reçoit une distinction; on se dit que l'on a fait des choses bien aussi: C'est une récompense d'une certaine reconnaissance, d'une certaine notoriété.

 

I: Vous aviez écrit une chanson pour Dalida en 1984,  La Pensione Bianca, c'est elle qui vous avait contacté? Comment s'était déroulé ce projet ? Que pensiez-vous d'elle ?

C'est son frère; Orlando qui m'avait appelé à multiples reprises, alors, j'ai été le voir et j'ai écrit cette chanson dans son bureau devant lui. Dalida, je ne veux pas mentir; c'était pas trop " ma tasse de thé" j'avais plus de facilité à écrire pour Ginette Reno, par exemple.