Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Morgane un nouvel album en duo avec son fils Etyan

MAGAZINE     17/05/202 INTERVIEW   RINO GALLO

Morgane : « Quelle fierté de chanter avec mon fils ! »  

Elle se confie sur leur duo et son nouvel album 

Morgane fait «Viens, on danse sous la pluie» en duo avec son fils Etyan. D.R.

Il y a presque 30 ans, Morgane représentait la Belgique à l’Eurovision avec la chanson « Nous, on veut des violons ». Aujourd’hui, l’ancienne protégée de Claude Barzotti vient de dévoiler un nouveau single, « Viens, on danse sous la pluie », en duo avec son fils Etyan qui avait marqué la première saison de « The Voice Kids » sur La Une.  

Morgane, en tant que maman, ça fait quoi de partager une chanson avec son fils ?

Ça me fait quelque chose, forcément. Je suis vraiment très fière d’Etyan. Notre chanson est née pendant le confinement et figurera sur mon prochain album. L’engouement des gens sur les réseaux sociaux m’a donné l’envie de créer de nouvelles chansons avec le guitariste Yannick Brignano. Je l’avais rencontré au Forum de Liège lors d’un spectacle de Claude Barzotti, il y a un an. Avec cette chanson, je voulais apporter de la joie dans les foyers et inviter les gens à positiver. Aujourd’hui, plus que jamais, c’est important de voir la vie du bon côté. Etyan a tout de suite accepté de partager un duo avec sa maman.

Quel souvenir garde-t-il de sa participation à « The Voice Kids » ?

Il a vécu une expérience formidable. Il a adoré se retrouver sur scène avec des musiciens. Il est d’ailleurs toujours en contact avec les anciens talents. À la maison, il n’arrête pas de chanter. Il joue aussi souvent du piano et de la guitare. Etyan a son propre univers musical. Il évolue vraiment très bien. J’espère avoir la chance de partager la scène avec lui un jour. Pour un artiste, il n’y a rien de plus satisfaisant que de se produire face à un public. L’important est de prendre du plaisir, peu importe si on est médiatisé ou non. Cela dit, je pense que ça ne le dérangerait pas de tenter « The Voice Belgique ».

Vous aviez représenté la Belgique à l’Eurovision en 1992.

C’était une aventure inoubliable. Je n’avais que 16 ans. Je me souviens parfaitement du moment où je suis montée sur scène. J’avais peur de me tromper dans les paroles. J’étais encore insouciante mais je réalisais mon plus grand rêve. J’ai adoré rencontrer des artistes de différents pays et chanter avec un orchestre symphonique. À cette époque, mon principal objectif était de chanter. Je n’ai jamais été attirée par la célébrité, je fais surtout de la musique pour le plaisir. Plus jeune, je n’ai pas aimé le fait qu’on me reconnaisse dans la rue. Je préfère rester discrète.

À quoi ressemblera votre nouvel album ?

C’est de la chanson française. Il y a aura des ballades mélancoliques mais aussi des morceaux plus rythmés. J’ai voulu brasser différents styles de musique, comme du funk, de la country… Dans l’ensemble, mon album se veut très joyeux et positif. Je suis très fière de ces nouvelles chansons. Je n’ai pas encore de date de sortie à annoncer, j’attends qu’on puisse retrouver le chemin des scènes ouvertes. J’ai hâte !

Pendant le 1 er confinement, RTL-TVI a rediffusé « Dix qu’on aime ». Êtes-vous nostalgique de cette période ?

Oui, ce sont des chouettes souvenirs. C’est dommage qu’il n’y ait plus d’émission de variétés comme celle-là. Il y a « The Voice », mais c’est avant tout un concours. « Dix qu’on aime », c’était le rendez-vous familial du dimanche.

Si Morgane est votre nom d’artiste, Ingrid est votre véritable prénom. Avez-vous déjà pensé à délaisser votre pseudonyme ?

J’avoue que non. Le nom de Morgane me colle à la peau et ça ne me dérange pas. Ça me semblait évident de continuer à faire de la musique sous mon nom d’artiste. Au fil des années, mon style a évolué, mais le public m’a découverte en tant que Morgane. C’est Claude Barzotti, mon producteur à l’époque, qui m’a conseillé de changer de prénom. Il trouvait qu’Ingrid n’était pas assez vendeur, que ça ne faisait pas « chanteuse ». Du coup, j’ai opté pour Morgane. C’était un clin d’œil à la chanson de Renaud, « Morgane de toi ».

Participer à « The Voice Belgique », ça vous tente ?

Pas vraiment. Je pense avoir fait assez de concours.

La chanteuse belge Morgane était l’invitée du 8/9 pour interpréter en live son nouveau titre Viens on danse sous la pluie avec son fils Etyan, ancien talent de The Voice Kids, et pour évoquer la finale de l’Eurovision ce samedi soir dès 21h sur La Une.

Samedi 22 mai, c’est l’Eurovision. Avant la finale 2021, l’une de nos anciennes représentantes belges était dans Le 8/9 ! Vous souvenez-vous de Morgane et de sa chanson Nous, on veut des violons ? C’était en 1992 en Suède.

En 2021, Morgane revient avec un nouveau single qui préfigure un nouvel album.

Single morgane

Dans Le 8/9, la chanteuse a interprété en live un extrait de Nous, on veut des violons mais aussi Viens, on danse sous la pluie, le nouveau titre en question. Un duo avec son fils Etyan que vous avez découvert de la Saison 1 de The Voice Kids.

 

La musique de mère en fils

 

Vous vous en souvenez sûrement : Morgane représentait la Belgique au Concours Eurovision de la chanson en 1992 en Suède. Elle avait terminé à la 20e place. L’Irlande remportait le concours cette année-là avec Linda Martin et une chanson écrite par l’inévitable Johnny Logan, trois fois vainqueur, deux en tant qu’interprète et donc une en tant qu’auteur.

Si elle confie ne plus vouloir participer au célèbre concours, son fils n’a lui déjà pas hésité à être candidat dans un télécrochet… The Voice Kids ! Vous vous rappelez peut-être également d’Etyan, qui avait notamment bluffé les coachs en 2019 lors des blind auditions sur Marvin Gaye de Charlie Puth et Meghan Trainor et qui avait échoué aux portes de la finale.

Le jeune homme songe désormais sérieusement à une carrière musicale. "Depuis plus d’un an je commence vraiment à chanter, avant The Voice je ne chantais pas trop. Cela m’a donné envie de chanter et de continuer là-dedans" confie-t-il.

Morgane viva

Un album axé chanson française

 

Etyan est donc logiquement présent sur le nouvel album de sa maman.

Depuis sa participation au Concours Eurovision, Morgane n’a jamais cessé de chanter. Choriste de Claude Barzotti, qui lui avait composé Nous, on veut des violons, elle a aussi été la complice de Jean Vallée avec qui elle donnait des concerts de Noël.

Pour ce nouvel album, la chanteuse belge a pu choisir tout ce qui lui convenait. "Je n’ai peut-être pas pris le temps avant" explique-t-elle. "Le confinement a permis de prendre le temps pour faire les choses qu’on aime. On a fait des petites vidéos, des anciennes chansons confinées et on a vu que cela plaisait bien. On a donc pensé refaire des nouvelles chansons. On a retravaillé là-dessus et on est content. Ce sont des choses différentes de ce que je faisais avant mais c’est toujours de la chanson française du style Sheryl Crow, Francis Cabrel".

Les musiques de ce nouveau disque ne sont toutefois plus signées Claude Barzotti même si elle reste encore en contact avec le chanteur italo-belge. Yannick Brignano s’est occupé des compositions et des arrangements. Parmi les auteurs, on retrouve par contre Anne Marie Gaspard, qui avait signé Nous, on veut des violons.

Un live plein de fraîcheur

 

Morgane a naturellement chanté un extrait du titre qu’elle avait défendu pour la Belgique à l’Eurovision 1992 après avoir interprété en live son nouveau single, Viens, on danse sous la pluie, en duo avec son fils Etyan et accompagnée à la guitare acoustique par Yannick Brignano.

Ce nouveau single est incontestablement une ode à la joie, une chanson bienveillante, hédoniste et virevoltante proche d’un morceau comme Partons vite de Kaolin. "On voulait amener de la fraîcheur durant ce confinement et la chanson parle de cela : même sous la pluie, il faut essayer de garder l’optimisme" révèle la chanteuse liégeoise.

Morgane a également livré son pronostic pour la Belgique, représentée par Hooverphonic en 2021 et la chanson The Wrong Place, qu’elle voit bien terminer 7e. "C’est vraiment sympa, c’est décalé par rapport aux autres chansons du Concours".

Alors la Belgique obtiendra-t-elle cette place ? Réponse ce samedi dès 21h sur La Une pour la finale du Concours Eurovision de la chanson !

 

 

Ajouter un commentaire