Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Belmondo le magnifique, le professionnel, Bébel Adieu...

Le 22/09/2021 0

Dans Hommages

Claude et belmondo 1

Hommage à Jean-Paul Belmondo

France Télévisions propose, sur ses antennes, un hommage à Jean-Paul Belmondo, dont la disparition suscite une vive émotion en France et au-delà de nos frontières.

Belmondo 2

Jean-Paul Belmondo© Gamma

Le célèbre acteur a profondément marqué le cinéma français durant plusieurs décennies. Sa carrière, sa personnalité, son charisme laissent une empreinte indélébile dans la mémoire collective et le cœur des Français.
Tout au long de la semaine, films exceptionnels, rendez-vous d’information et magazines reviennent sur le parcours de ce « monument national » et monstre sacré du cinéma. Adieu, « le Magnifique » !
France 2 aménage ainsi ses programmes pour diffuser, notamment lundi et mardi soir, trois de ses films cultes, qui appartiennent au patrimoine cinématographique français.

Lundi 6 septembre 

C à vous sur France 5 dès 19.00 
Dans la partie actualité, Anne-Élisabeth Lemoine reçoit :
– Daniel Auteuil, dont Jean-Paul Belmondo était l’icône
– Bernard Murat, réalisateur, qui a fait jouer Jean-Paul Belmondo dans Désiré en 1996
– Michel Drucker, ami de Jean-Paul Belmondo

Soirée spéciale hommage surFrance 2
À 21.05 : L’As des as, un film de Gérard Oury (1982) – Scénario Gérard Oury et Danièle Thompson
Avec Jean-Paul Belmondo, Marie-France Pisier, Rachid Ferrache…
1936, Jo Cavalier, entraîneur national, doit accompagner l’équipe de boxe aux JO de Berlin. Durant le voyage, il prend en charge un enfant de 10 ans poursuivi par la Gestapo.

À 22.55 : Un jour, un destin : Jean-Paul Belmondo, l’enfant terrible, présenté par Laurent Delahousse
Un film d’Agnès Hubschman (2017) – Sur une idée originale de Laurent Delahousse – Production Magnéto Presse
Disponible dès à présent sur la plateforme france.tv
Son nom est une légende du septième art. Jean-Paul Belmondo a tourné près de soixante-quinze films avec les plus grands cinéastes, tenu dans ses bras les plus belles actrices, joué dans une trentaine de pièces de théâtre… Roi du box-office, icône de la Nouvelle Vague, cascadeur hors norme, acteur caméléon capable de passer de Jean-Luc Godard à Gérard Oury, d’À bout de souffle à L’As des as. Sa gouaille sympathique, sa nonchalance pétillante et son style flamboyant ont marqué un demi-siècle de cinéma français. Voici l’histoire d’un jeune homme de bonne famille qui n’a jamais cessé de vouloir plaire à son père.

Mardi 7 septembre dès 21.05

À 21.05 surFrance 2
Le Professionnel, un film de Georges Lautner (1981) – Scénario Michel Audiard et Georges Lautner
Avec Jean-Paul Belmondo, Jean Desailly, Robert Hossein…
Issu de l’élite de l'armée française, Joss Beaumont est chargé d'exécuter le président de la Malagawi. Un contre-ordre tombe, la cible est devenue un ami de l’État. Pour l’empêcher de nuire, Beaumont est incarcéré, mais ne tarde pas à s’évader, décidé à mener à bien l’opération, malgré l’opposition de sa hiérarchie.

À 22.55 À bout de souffle, un film de Jean-Luc Godard (1960) – Scénario Jean-Luc Godard et Claude Chabrol
Avec Jean Seberg, Jean-Paul Belmondo, Daniel Boulanger…
Marseille, un mardi matin. Michel Poiccard vole une voiture de l’U.S. Army et prend la route nationale en direction de Paris. Énervé par une 2CV qui n’ose pas dépasser un camion, Michel double en plein virage et se fait prendre en chasse par un motard. Paniqué, il abat le policier d’un coup de revolver et s’enfuit. Le lendemain, en arrivant à Paris, Michel retrouve une jeune étudiante américaine, Patricia, avec laquelle il a une liaison amoureuse libre. 

 

Jeudi 9 septembre - Hommage national à Jean-Paul Belmondo

L'hommage national à Jean-Paul Belmondo présidé par le Président de la République, Emmanuel Macron, aura lieu jeudi à 16h30 à l'hôtel des Invalides. La rédaction nationale de France Télévisions se mobilise pour faire vivre cette cérémonie d'hommage aux téléspectateurs, en direct sur France 2 et franceinfo canal 27.

À 16.05 sur France 2
Edition spéciale présentée par Julian Bugier accompagné de Nathalie Saint-Cricq, en direct devant l'hôtel des Invalides au plus près du public venant rendre hommage au légendaire Jean-Paul Belmondo.
Les envoyés spéciaux de la rédaction Jean-Baptiste Marteau, Anne Bourse, Benjamin Delombre nous feront vivre la cérémonie de l'intérieur au côté des proches et des membres du gouvernement présents.

Franceinfo canal 27
À 14.00-  Naoufel El Kaouafi et Madjid Khiat recueilleront les réactions et témoignages des Français, en direct depuis les Invalides et les rues de Paris.
À 16.00 - édition spéciale présentée par Djamel Mazi, reviendra sur la vie de l’acteur et suivra l’hommage national qui lui sera rendu.

Vendredi 10 septembre à partir de 23.00 sur France 3
 

" Stavisky ": un film d'Alain Resnais (1974) - Scénario : Jorge Semprún 
Avec : Jean-Paul Belmondo, François Périer, Anny Duperey, Michael Lonsdale 
En France, dans les années 1930. Alexandre Stavisky, conseiller financier, est propriétaire d'une écurie, d'un groupe de presse et d'un théâtre. Ses affaires marchent bien, ce qui lui permet de mener une vie agréable, sans souci. Ses quelques démêlés avec la justice ne le troublent pas, car il bénéficie du soutien occulte de nombreux notables et du gouvernement.
Pourtant, un énorme scandale couve ....

Suivi de ... " La Viaccia " (Le Mauvais chemin) dans Le Cinéma de Minuit  présenté par Patrick  Brion - Un film d'Mauro Bolognini (1961) - Scénario :  Vasco Pratolini et Pasquale Festa Campanile
Amerigo quitte sa campagne italienne pour Florence, où il va travailler auprès de son oncle. Son chemin ne tarde pas à croiser celui de la belle Bianca, une prostituée. Mais sa liaison avec la jeune femme lui vaut d'être renvoyé. Amerigo se voit contraint de regagner son village natal. En proie à l'ennui, il reprend bientôt le chemin de Florence et, afin d'être encore plus proche de l'élue de son coeur, il se fait engager dans la maison close où elle officie. La jalousie vient s'en mêler, envenimant leur relation ...

 

Dimanche 12 septembre à 15.10

À13.35 sur France 3
" Une chance sur deux " : un film de Patrice Leconte (1998) - Scénario de Patrice Leconte et Serge Frydman
Avec : Jean-Paul Belmondo, Alain Delon et Vanessa Paradis
Les géniteurs potentiels d'une voleuse de voitures font taire leur inimitié et unissent leurs forces pour délivrer leur «petite», enlevée par la mafia russe.

À15.10 sur France 2
Vivement dimanche et Vivement dimanche prochain sur France 2
Rediffusion de l’émission proposée à l’occasion des 80 ans de Jean-Paul Belmondo.

 

Acteur - France

88 ans - Né le 09 avril 1933 - Décédé le 06 septembre 2021

Biographie

 

Jean-Paul Belmondo trône en bonne place au rayon « monuments nationaux». En cinquante ans de carrière, celui qu'on surnomme Bébel a tout connu : le cinéma d'auteur et commercial, où sa gouaille a fait merveille. Le fils du sculpteur Paul Belmondo baigne dans une ambiance artistique dès son plus jeune âge. Grand sportif (il pratique la boxe), il se forme au conservatoire de Paris où il rencontre ses grands amis Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Bruno Cremer et Pierre Vernier. Passionné de théâtre (il espérait entrer à la Comédie-Française), il fait ses débuts au cinéma dans Sois belle et tais-toi de Marc Allégret. Il y donne la réplique à un certain Alain Delon, future star à laquelle on ne cessera de le comparer. Si Jean-Paul Belmondo est un acteur instinctif, Jean-Luc Godard voit en lui un mélange de « Michel Simon et Jules Berry ». Le cinéaste de la nouvelle vague le choisit comme tête d'affiche d'À bout de souffle. Ils se retrouveront ensuite à l'occasion de Pierrot le fou, autre chef-d'oeuvre. 

Après avoir obtenu le succès critique, il accède au rang de vedette dans les années 1960, durant lesquelles il tourne 34 films. Les plus grands le sollicitent : Peter Brook (Moderato Cantabile), Mauro Bolognini (La Viaccia), Vittorio de Sica (La Ciociara), Jean-Pierre Melville (Léon Morin prêtre), Henri Verneuil (Un singe en hiver avec Jean Gabin), François Truffaut (La Sirène du Mississippi). Sa rencontre avec Philippe de Broca lui permet d'aligner les succès populaires, comme Cartouche, L'Homme de Rio ou encore Les Tribulations d'un Chinois en Chine. Le Cerveau de Gérard Oury où il donne la réplique à Bourvil attire les spectateurs en nombre. Les années 1970 marquent un virage ouvertement commercial dans la carrière de la star. Belmondo enchaîne les comédies, toujours avec Gérard Oury (L'As des as) et de Broca (Le Magnifique, L'Incorrigible), tourne Borsalino et sa suite avec son grand rival Alain Delon. Ça marche auprès du public mais la critique commence à le bouder. Après l'échec de Stavisky d'Alain Resnais, il préfère le confort des grosses productions où il peut s'adonner à son goût du risque : souvent dans des rôles de super-flics, il exécute lui-même ses cascades comme dans Flic ou voyou, Le Professionnel ou Peur sur la ville. La mécanique commence à s'enrayer dans les années 1980 : il se dirige alors vers le théâtre où il interprète avec succès Kean et Cyrano de Bergerac. Au cinéma, on peut citer Itinéraire d'un enfant gâté, réalisé par l'ami Claude Lelouch. Sa performance en aventurier solitaire et philosophe lui vaut un césar en 1989. En 2001, il est victime d'un accident vasculaire cérébral. Après une longue rééducation, il tournera en 2008 Un homme et son chien, sous la direction de Francis Huster. 

Jean-Paul Belmondo se marie en janvier 1959 avec la danseuse Renée (dite Élodie) Constantin, alors qu'ils ont déjà une fille, Patricia, née en 1954. De cette union naîtront ensuite Florence (1960) et Paul (1963). Ils divorcent en 1965. L'acteur enchaîne alors les liaisons avec les actrices Ursula Andress (pendant sept ans), Laura Antonelli (pendant huit ans, jusqu'en 1979) et la Brésilienne Carlos Sotto Mayor, également chanteuse (durant six ans).  En 2002, Belmondo épouse  Natty Tardivel, sa compagne depuis 1989. Leur fille Stella naît en août 2003. Le couple se sépare en 2008 et Belmondo entame une relation avec Barbara Gandolfi, une escort girl et femme d'affaires belge à la réputation sulfureuse. Il s'en sépare en octobre 2012 sous la pression de la famille, qui la soupçonne d'abus de faiblesse et d'escroquerie. 

Alors qu'il n'a jamais aimé se rendre au Festival de Cannes où ses films ont souvent été chahutés, il reçoit une Palme d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 2011. En 2016, il reçoit également un Lion d'or à la Mostra de Venise pour sa carrière. Un hommage lui est rendu en 2017 aux Césars : le public lui réserve une standing ovation. L'acteur, qui est Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres (2006) et Grand officier de l'ordre national du Mérite (2017), est fait grand officier de la Légion d’honneur en 2019, à l'âge de 86 ans. Le 30 novembre de cette même année, au Shangri-La Hôtel, à Paris, Jean-Paul accompagne sa fille Stella, 16 ans, à la 25e grande soirée des débutantes.

 

Filmographie

Ajouter un commentaire