Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil siteaccueil siteaccueil siteaccueil siteminiaccueil siteCD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

 CLAUDE BARZOTTI   23 juillet 1953   -   24 juin 2023   

Kermesse de la bière à Maubeuge LIO Barzotti Collectif Métissé

Le 22/07/2018 1

Dans Articles de presse

Maubeuge       22 juillet 2018                     Programme kermesse maubeuge p28 mini

       

La Kermesse de la bière est revenue pour ce genre de soirée !

Thème des années 80 oblige, la Kermesse de la bière de Maubeuge a fait le plein samedi soir à l’espace Sculfort. Une soirée riche en ambiance, où l’on a dansé debout sur les bancs, où l’on a mangé, où l’on a bu. Bref, où l’on a vécu, où l’on s’est aimé, et où l’on s’est amusé. Un soir de KBM qui a tenu toutes ses promesses.

Dès l’ouverture des portes, l’ambiance à l’espace Sculfort a été bouillante pour cette quatrième soirée de KBM, grâce notamment à Lio. PHOTOS SAMI BELLOUMI - VDNPQR

Pierre-Antoine Cristante (Texte) Et Sami Belloumi (Photos)

Et vas-y que je te tiens par les bras, par les épaules, de gauche à droite, d’avant en arrière... Si l’ambiance avait été au rendez-vous jusqu’à présent à la Kermesse de la bière de Maubeuge, celle-ci est montée d’un niveau samedi soir. Quelque part, on s’en doutait. L’an dernier déjà, la soirée années 80 avait fait le plein. En même temps, avant de revenir en 2017, la dernière édition datait de… 1986. Parfaitement dans le thème. Trois mille personnes donc, dans la salle, «  un record  » d’après Arnaud Decagny.

En 2018, la recette a encore fonctionné. Le succès, on l’a vu immédiatement : un parking plein à 19 h 30 à peine, une file d’attente façon Wimbledon à l’entrée et aux chalets des tickets pour boissons. Bref, oui, cette soirée a été une réussite. Et notre petit doigt nous dit que c’est bien pour ce genre de moment que la municipalité a fait revenir la Kermesse de la bière. Musicalement, il y a de tout. L’ancien batteur de Johnny Hallyday Olivier Ferrain, qui avait tourné dans deux cafés de Maubeuge l’après-midi même, est monté sur scène pour envoyer les meilleurs morceaux de l’idole des jeunes. Puis Joël Alain a une fois de plus fait trembler les murs. Des Lacs du Connemara de Michel Sardou aux Champs Élysées de Joe Dassin… Tant de tubes, qui traversent le temps et qui font toujours autant d’effet au public.

Un show énorme

Avant le concert, moment de grâce : Julien et Alexandra, sur la scène de la KBM, ont été mariés (avant la vraie date en août) par Arnaud Decagny. Ah l’amour… ! Et puis à 23 heures est venu le moment tant attendu par les spectateurs, celui des concerts. Lio d’abord, Claude Barzotti ensuite et enfin le Collectif Métissé. Un show énorme qui a fait se lever toute l’assemblée pendant près de 2 heures. Aucun doute, ce samedi soir restera le jour marquant de cette KBM 2018.

REGION

22/07/2018

La Kermesse de la Bière  ne faiblit pas, elle s’affine 

PAR NATHALIE WAROUX

Dernier jour de folie pour la Kermesse de la Bière. Le grand rendez-vous maubeugeois – qui renaissait de ses cendres l’an dernier – est revenu avec une programmation retravaillée, et des après-midi allégés. Dix mille personnes devraient s’y être croisées au cours des cinq jours de fête.  

MAUBEUGE.

On l’avait dite morte à tout jamais. Pourtant,

un an après sa remise en route,

la Kermesse de la Bière révolutionne toujours Maubeuge.

Le concept ne s’essouffle pas, mais des ajustements sont encore à prévoir pour la prochaine édition. 

Depuis mercredi soir, l’espace Sculfort – qui a remplacé le chapiteau d’autrefois – gronde des cris et applaudissements de spectateurs venus s’amuser, et se tortiller sur les rythmes aussi différents que ceux d’Amir, Dany Brillant ou encore le Collectif Métissé.

Sur les cinq soirées de fête mises sur pied par la municipalité de Maubeuge, dix mille personnes devraient s’être croisées. « On a vraiment renoué avec l’esprit kermesse, s’enthousiasme le maire, Arnaud Decagny. Les gens qui sont venus pour la remise en route, l’an dernier, sont revenus. » La barrière «Kermesse » n’existe plus… Seuls comptent l’envie de faire la fête, de partager.

Pour mieux coller aux attentes, la municipalité a revu sa programmation. Elle l’a rajeunie, et fait en sorte que chaque tranche d’âge des artistes corresponde à une typologie de «festivaliers ». Amir a séduit la jeune génération, tandis que Dany Brillant était plus dans le style kermesse «classe », lâche Jean-Pierre Coulon, l’adjoint aux manettes de l’organisation. Hier soir, la soirée années 80 – ce qui marche le mieux – devait pulvériser le nombre d’entrées, « on attend 3 000 personnes ».