Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Christophe Concerts fait encore polémique article de presse

PAR ANNE DAUCHOT

 | FAITS DIVERS 

 

Il vendait des tickets pour Frank Michaël sans prévoir le concert

Christophe nie en bloc : « Ce n’est pas ma faute si les concerts sont annulés ». - D.R.

Christophe nie en bloc
: «
Ce n’est pas ma faute si les concerts sont annulés
».

Il vendait des tickets pour Frank Michaël sans prévoir le concert

Christophe a 39 ans. Depuis le 5 février 2019, il loge à la prison de Jamioulx. L’homme était recherché pour escroquerie et il avait réussi à disparaître des radars. Pourtant, longtemps, il a recherché les néons et les spots, comme organisateur de concerts. Sauf que, parfois, il empochait le prix des billets sans organiser les concerts. Les fans de Frank Michaël, de Dave et des Vagabonds s’en souviennent.

Ce sont des personnes d’un certain âge qui se trouvent dans la salle d’audience, des amateurs de la « tournée romantique » qui devait leur permettre d’écouter Claude Barzotti ou Frank Michaël, des fans des Vagabonds ou de Dave qui ont été déçus, entre 2015 et 2018. Nombre d’entre eux avaient acheté des billets pour leur idole avant de découvrir que le concert avait été annulé, voire jamais organisé. Ils n’ont jamais été remboursés, malgré leurs démarches… sauf, miracle, le jour de l’audience!

« C’est pas ma faute »

Christophe Capelleman a réponse à tout. « Ce concert de Frank Michaël à Baileux? Ce n’est pas moi qui l’ai organisé, mais Sun Production. Moi je devais juste vendre quelques tickets. Si le concert a été annulé, ce n’est pas de ma faute. Et je n’avais plus l’argent, je n’ai pas pu rembourser ceux qui avaient acheté chez moi ». Idem pour les autres prestations: tel concert annulé parce qu’il n’y avait pas assez de monde, tel autre car l’artiste a brutalement changé d’avis, tel autre car la salle n’avait pas été réservée.

Lire aussi  Arnaques: «Les fans de Frank Michael, cibles faciles»

 

Le problème, évidemment, c’est que les fans n’ont jamais été remboursés et que Christophe Cappelleman a déjà été condamné pour le même genre de faits: il sait comment fonctionne ce monde-là, loin des paillettes de la scène.

8 mois de prison

Pour le substitut Olivier David, Capelleman s’est bien rendu coupable de manoeuvres frauduleuses: lors du concert de Frank Michaël à Baileux le 7 mai 2016 par exemple, c’est lui qui a réservé la salle par mail mais il n’a jamais signé le contrat. C’est sur son compte personnel que les fans ont versé leur écot. Et quand le concert a été annulé, c’est lui qui a envoyé un courrier à tous les clients déçus en leur proposant d’écrire à « Sun Production » tout en mentionnant une ancienne adresse à lui...Les autres exemples sont du même acabit. Exemple: il organise un concert de Dave à Liège dans une grande salle qui a sa propre billetterie… mais il demande quand même les versements sur son compte. De plus, l’homme travaille sans le moindre filet légal et administratif: il n’est pas inscrit à la banque centrale des entreprises et ne peut donc exercer la moindre activité commerciale depuis plusieurs années. Le parquet a donc requis 8 mois de prison. En détention préventive depuis février, le prévenu en a déjà fait quatre!

Maladroit

À la défense, Me Pierre-Alexandre Napoli a plaidé la maladresse et l’incompétence plutôt que la mauvaise foi: « Il ne sait pas gérer, ce n’est rien de le dire. Mais il y a certains concerts qu’il a effectivement organisés, tout n’est pas de sa faute ». Alors, l’avocat a plaidé l’acquittement pour l’escroquerie et le sursis probatoire pour le travail frauduleux. Avec évidemment comme condition de rester loin des salles de spectacle, comme organisateur en tout cas…

Jugement le 13 juin.

 

Christophe vend des tickets pour Frank Michaël, Claude Barzotti et Dave... sans organiser les concerts: il empochait le prix des billets


Par anne dauchot

Christophe a 39 ans. Depuis le 5 février 2019, il loge à la prison de Jamioulx. L’homme était recherché pour escroquerie et il avait réussi à disparaître des radars.

Christophe vend des tickets pour Frank Michaël, Claude Barzotti et Dave... sans organiser les concerts: il empochait le prix des billets

Pourtant, longtemps, Christophe (photo) a recherché les néons et les spots, comme organisateur de concerts. Sauf que, parfois, il empochait le prix des billets sans organiser les concerts. Les fans de Frank Michaël, de Dave, des Vagabonds ou encore de Claude Barzotti s’en souviennent.

Devant le tribunal, Christophe a pourtant réponse à toutes les accusations.

►► «Tout n’est pas de sa faute», lance son avocat

 

PAR ANNE DAUCHOT  | FAITS DIVERS 

​Il a escroqué des gens avec des concerts fantôme: en prison!

​​Inculpé d’escroquerie ! - Patrick Lefebvre

Il organisait des concerts dans la région de Charleroi mais aussi de Chimay, Nivelles, Maubeuge… Frank Michaël, les Vagabonds, Frédéric François : Christophe Capelleman était officiellement spécialisé dans la variété française du 20eme siècle… Il n’organisait rien du tout et empochait le prix des billets. Aujourd’hui, il est sous mandat d’arrêt.

Christophe Capelleman aime les stars : depuis tout petit, il rêve de paillettes et de concerts. Et comme il n’a pas les talents pour figurer lui-même en haut de l’affiche, il décide rapidement d’organiser des concerts, pour faire venir des stars, des vedettes, enfin des chanteurs. Sa spécialité, c’est la chanson française, la variété qui fait fredonner les mammys dans les salles de spectacle. Une valeur sûre !

En 2010 par exemple, il fait venir coup sur Frank Michaël et Claude Barzotti à Chimay. À l’époque, il déborde de projets, sans se cacher les inconvénients : « Un show, ça se prépare un an à l’avance et on bosse 7 jours sur 7 » disait-il alors. Cela ne lui fait pas peur : il envisage même d’organiser un concert de Céline Dion. Il parle aussi de Michel Sardou et de Christophe Maé. Il a alors tout juste 29 ans…

2011, les problèmes

Dès 2011 pourtant, « Christophe Concert » s’enraie, s’enroue. Les plaintes s’accumulent dans tous les commissariats et les parquets du pays. Le spectacle de Marc Herman est reporté de plusieurs mois… mais Christophe Concert n’a pas remboursé les spectateurs qui le souhaitaient. À Nivelles, il oublie de préciser aux spectateurs s’ils ont un billet pour écouter Frank Michaël en journée ou en soirée : les deux concerts se déroulent dans une belle pagaille. À Chimay, c’est « l’après-midi romantique », la veille de la Saint-Valentin qui tombe à l’eau en dernière minute : Christophe Capelleman n’a pas payé la location du centre culturel…

L’affaire se terminera en correctionnelle : Christophe Capelleman obtient alors une mesure de faveur, la suspension du prononcé mais les spectateurs restent sur leur faim. Pour la plupart, ils n’ont pas vu leur chanteur préféré et n’ont pas récupéré leur mise.

2016, rebelote

L’affaire aurait pu servir de leçon au principal intéressé, l’inciter à réorienter sa carrière vers des objectifs moins ambitieux ou à gérer ses affaires avec plus de rigueur. Il n’y est manifestement pas parvenu. En 2016, une série de nouvelles plaintes sont à nouveau déposées par des spectateurs déçus et frustrés. Ils auraient voulu voir les Vagabonds, Frank Michaël ou Frédéric François, ils n’ont rien vu du tout.

Le dossier est alors mis à l’instruction : « Lors de la première période d’activité, il avait effectivement un numéro d’inscription à la Banque Carrefour des Entreprises », dit-on au parquet de Charleroi, « Il exerçait donc légalement son activité commerciale, même s’il s’en sortait mal. Pour la deuxième période, celle de 2016 en revanche, il a continué à organiser officiellement des shows et des concerts mais à ce moment-là, il n’était plus inscrit à la BCE, il a donc agi en toute illégalité. »

Pendant trois ans, l’homme a fait profil bas et a réussi à se faire discret. Bon, d’accord, ce n’était pas l’ennemi public nº1 et on n’a pas mis les 50.000 policiers de Belgique… Mais il a finalement été intercepté la semaine dernière à Marchienne-au-Pont chez une amie. Depuis, il a été placé sous mandat d’arrêt, a confirmé son avocat Me Napoli.

Peut-être s’apprête-t-il à organiser des concerts de rap en prison… Mais là, il n’a sans doute pas intérêt à décevoir ses codétenus !

__________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

ARCHIVES de 2011 ci-dessous et sur le lien suivant :(Sud Presse)

131866964864

Blog de barzotti83 : Rikounet 83, Christophe Concerts fait encore polémique article de presse

Sambre et Meuse article de presse

Cliquez ICI pour voir l'article de presse en format PDF

Article de presse du vendredi 14 octobre 2011

en Belgique

Christophe Concert fait de nouveau polémique 

Encore un spectacle annulé par " Christophe Concert ". sudpresse

Vendredi 14 octobre 2011

Momignies concerts

Un concert prévu à Macon est annulé. Une fois de plus. Où reste l'argent des réservations?

Est-ce vraiment la malchance qui s'acharne sur Christophe Capelleman? Ou l'organisateur de concerts est-il vraiment de mauvaise foi? Toujours est-il que les plaintes à son encontre s'amoncellent dans les bureaux de police.

En février déjà (notre édition du jeudi 24), nous décrivions les " déboires " de cet organisateur pour le moins... inorganisé. À l'époque, une douzaine de dossiers à son encontre pour faillite, escroqueries, menaces, etc. attendaient sur le bureau du substitut Daniel Marlière à Charleroi. On lui reprochait notamment des impayés pour la location de salles de spectacles ou l'annulation de concerts sans remboursement des places achetées.

Aujourd'hui, c'est encore un concert annulé qui est à l'origine de nouvelles plaintes.

Le 23 juillet dernier, Claude Barzotti devait se produire sous chapiteau à Macon pour un concert d'anniversaire organisé par Christophe Capelleman. La fête n'a pas eu lieu, le chanteur belgo-italien ayant été victime d'un accident de voiture dans le nord de la France le 13 juillet. Dans un courrier daté du 18, l'organisateur fait savoir à ceux qui ont acheté des tickets d'entrées que le concert est reporté à une date qui sera fixée fin août, en fonction de l'état de santé de l'artiste.

Une nouvelle date circule dans les forums internet: le concert aura bien lieu le 19 novembre prochain. Soulagement des fans, mais de courte durée: certains ont remarqué qu'à cette date, leur idole sera en fait en croisière avec d'autres artistes. Interrogé par nos soins, Christophe Capelleman hésite: " C'est effectivement une date dont nous avons parlé mais sans la fixer réellement. Nous sommes toujours en contact avec l'équipe de Claude Barzotti et attendons confirmation de la date. Ce concert n'est pas annulé, il est reporté à un peu plus tard dans l'année ". Sans autre précision. De son côté, Claude Barzotti lui-même réfute toute idée d'un autre concert avec cet organisateur. Et son producteur ajoute: " Claude a été convoqué trois fois à la police à cause des agissements de ce monsieur, on ne veut plus le voir! ".

Un admirateur du chanteur a voulu se renseigner auprès de la commune de Momignies à propos de cette manifestation. On lui a promis de reprendre contact mais c'est un inspecteur de police qui a rappelé et conseillé de déposer plainte vu l'avalanche de doléances reçues par ses services.

Une chose est maintenant certaine: Barzotti ne se produira pas à Macon et ceux qui ont acheté des places peuvent maintenant exiger leur remboursement. Mais...

 

ENTRETIEN: Claude Barzotti Chanteur

 

Blog de barzotti83 : Rikounet 83, Christophe Concerts fait encore polémique article de presse

Quand on lui parle de Christophe Concert, l'interprète du Rital part dans un grand éclat de rires.

Pourquoi ce rire?

Ce type est un grand escroc, il vend des places pour des concerts en sachant qu'ils n'auront pas lieu.

Mais c'est à votre demande que le concert de juillet à Macon a été annulé?

Oui, parce que j'ai eu un incident de santé.

Christophe Capelleman affirme qu'en fait vous étiez en cure de désintox et que vous êtes donc responsable de la situation.

C'est faux. On a annulé à cause de mes ennuis de santé mais certainement pas pour une désintoxication.

Il nous dit être encore en contact avec vous pour fixer une nouvelle date.

C'est tout aussi faux. Plus jamais nous ne travaillerons avec ce monsieur. Il a fixé une date en novembre sans m'en parler et a présenté ça comme si tout était arrangé, mais nous n'avons plus eu le moindre contact avec lui. Tout ce que dit ce type est complètement bidon!

 Blog de barzotti83 : Rikounet 83, Christophe Concerts fait encore polémique article de presse

  Christophe Capelleman

 " Ce n'est pas moi le responsable "

Selon lui, Christophe Capellemen n'est pas responsable de ce qui lui arrive encore: " Ce n'est pas de ma faute si le spectacle de Barzotti a été annulé. Officiellement, on a parlé d'un accident de voiture mais en fait, il était en cure de désintoxication alcoolique, on ne peut donc pas me faire de reproche, ce n'est vraiment pas ma faute ".

Sans doute. Mais c'est après que ça dérape une nouvelle fois. On parle d'abord d'un report du concert en octobre puis on donne la date du 19 novembre. Et là, les explications de l'organisateur deviennent pour le moins confuses: " On a parlé des environs du 19 novembre mais sans fixer de date précise parce qu'on a appris que Barzotti serait en croisière avec des fans. A cette date, si lui pouvait se libérer de cette croisière, les fans eux ne le pouvaient pas et n'auraient pu être présents, on a donc annulé une nouvelle fois ".

Annulé ou reporté? " Heu... non, non, on reporte, mais on ne sait pas encore à quelle date ", affirme Capelleman.

Y-a-t-il encore des contacts avec l'équipe du chanteur? " Oui, j'attends une nouvelle date, fin de l'année ou début de l'année prochaine pour le concert ", confirme l'organisateur. " Non, on ne veut plus entendre parler de ce type ", rétorque le producteur de Barzotti.

Notre interlocuteur perd un peu les pédales: " J'ai commencé à rembourser les gens et les propriétaires de salles. Je vais rembourser tout le monde, petit à petit. Mais tant que cette situation n'est pas réglée définitivement, je n'organiserai plus le moindre spectacle, je crois que ça vaut mieux pour tout le monde. Mais pour que je puisse payer, il faut que je puisse continuer à travailler et pour ça, il faut qu'on cesse de m'entasser ".

Ca ressemble un peu à une ébauche de défense devant le tribunal.

Macon:"Christophe Concert "

annule encore

Un concert anniversaire de Barzotti était prévu en juillet à Macon. Reporté une première fois à la demande de l'artiste, il a été fixé au 19 novembre avant d'être annulé par " Christophe Concert ". Les spectateurs qui ont déjà payé leur place se sentent grugés

Pat Lefebvre

Publié le 14/10

Encore un spectacle de " Christophe Concert " qui tombe à l'eau. Après les annulations de Marc Herman à Chimay, de la tournée romantique à Nivelles, de l'après-midi romantique à Chimay encore, c'est cette fois le spectacle de Claude Barzotti prévu en juillet et reporté en novembre qui est annulé. Chaque fois, des spectateurs doivent faire le forcing pour récupérer les montants payés pour les entrées et, souvent, sans succès.

article dans le Sambre & Meuse de ce vendredi14 octobre 2011

Témoignez!

http://verviers.lameuse.be/regions/sambre_meuse/2011-10-14/macon-christophe-concert-annule-encore-909929.shtml

PAR S.PO.

 | L'ACTU DE LA PROVINCE DE NAMUR 

Arnaques: «Les fans de Frank Michael, cibles faciles»

 

Victor Bertrand et Annie Paquet ne sont toujours pas remboursés.

Victor Bertrand et Annie Paquet ne sont toujours pas remboursés. - S.Po.

Une arnaque à la vente de billets vient d’être dévoilée dans le nord de la France. C’est une nouvelle fois d’un concert de Frank Michael qu’il s’agit. Cette affaire rappelle cette fameuse annulation de concert qui devait avoir lieu le 7 mai 2016 à Sudhaina (Chimay). Depuis, Annie Paquet (Couvin) n’a toujours pas été remboursée. Pour elle et son époux, Victor Bertrand, les arnaqueurs considèrent les fans du chanteur de charme comme des cibles faciles.

Il y a une semaine encore, des dizaines de fans ont été victimes d’une personne peu scrupuleuse qui leur a vendu, sur internet, des billets pour un concert de Frank Michael dans le nord de la France. En fait, ce concert n’existait pas. Il y a cinq ans, au même endroit, le problème s’était déjà produit et l’organisatrice s’était volatilisée avec 7.000 euros de recettes.

La lecture de cette récente arnaque a, une nouvelle fois, fait bondir Victor Bertrand et son épouse Annie Paquet, deux septuagénaires d’Aublain (Couvin).

Le 7 mai 2016, Annie et sa belle-sœur Josée devaient assister à un concert à la salle Sudhaina de Baileux (Chimay). Le concert a été annulé. Mais dix-neuf mois plus tard, elles n’ont toujours pas été remboursées de la somme de 90 €. Et l’arnaqueur s’est volatilisé…

Pour Victor Bertrand, il n’y a pas de hasard : « Pour les arnaqueurs, le public typique de Frank Michael, des femmes âgées, doit apparaître telle une cible facile. Ils doivent se dire qu’elles laisseront tomber, ne se battront pas, ne déposeront même pas plainte, là où des plus jeunes ne lâcheront pas le morceau. »

Ils n’ont pas internet

Les fans du chanteur semblent d’autant plus fragilisées qu’elles sont exceptionnellement fidèles, prêtes à faire des centaines de kilomètres pour assister à un concert. Celui qui a débuté sa carrière en 1974 par son premier succès « Je ne peux vivre sans toi » et qui, en 1997, sortait encore « Toutes les femmes sont belles » a décidément tout pour plaire.

« Pour moi, c’est le Numéro 1, il est devant Adamo », illustre ainsi Annie. « Toutes ses chansons me parlent. À Chimay, c’était la première fois que je pouvais le voir. Le concert a été annulé, j’en ai été attristée. Mais Frank Michael n’y est pour rien. Il n’est pas responsable des agissements de cet arnaqueur qui ne nous a pas remboursés. »

Fragilisés, Victor et Annie l’étaient déjà à la base, de par le fait qu’ils ne disposent pas d’internet : difficiles d’effectuer des recherches dans ces conditions pour bien se défendre. «  Nous nous sommes donc battus, avec nos moyens. » Des moyens qui, en l’occurrence, se sont réduits à du porte-à-porte audacieux et des coups de fils restés sans réponse.

« Nous avions capté une petite annonce dans un journal où un vendeur de places (ndlr. Christophe C.) proposait de l’appeler », raconte Victor. « Il nous a fourni un numéro de compte, nous avons viré puis reçu les deux places. Sur l’extrait de compte, il y avait son adresse, à Sivry-Rance. Ce n’est que le 7 mai, à la salle Sudhaina, que nous avons appris que le concert était annulé. Beaucoup de personnes ont essayé d’appeler ce Christophe C. mais il ne répondait pas. C’est là que nous avons entendu une dame de Momignies crier qu’elle le connaissait, qu’il habitait en face de chez elle. En quelques mois, il avait donc déménagé. »

Certaines déposent tout de même plainte

À trois reprises, Victor et Annie sont allés sonner à Momignies : «  La première fois, il n’y avait personne. Nous avons demandé à une voisine de nous prévenir dès qu’elle voyait sa voiture, une Mercedes. La deuxième fois, il nous a dit que le concert avait été annulé en raison de « la maladie de la mère de Frank Michael ». Il nous a proposé de revenir la semaine suivante pour être remboursés en liquide. La troisième fois, sa copine nous a dit qu’il était parti, du côté de Liège. » Il s’est volatilisé…

Les deux septuagénaires n’en restent pas là. Le 17 juin 2016, bien après le (non) concert donc, ils reçoivent une lettre (bourrée de fautes d’orthographe !) datée du 24 avril, juste avant le (non-) concert donc. Elle émane d’une société basée à Jumet et n’est pas personnellement signée. Elle annonce que le concert est annulé, « Suite au divers problèmes attentat » (sic).

La société leur propose d’assister en contrepartie au concert de Liège, le 8 mai, ou de les rembourser. Il « suffisait » alors d’envoyer à Jumet une copie des billets. «  Nous n’avons eu aucun retour et le numéro de GSM indiqué n’était plus attribué  », explique Victor.

Le 5 août, Victor déposait plainte à la police de Momignies.

Un ex-gendarme se fait rembourser

 

MARDI, JANVIER 2, 2018 - 23:26

PAR S.PO.

Frank Michael avait invité Jeanine Desjardin.

Frank Michael avait invité Jeanine Desjardin. - B.L.

Suite au concert annulé à Sudhaina, certains sont tout de même parvenus à se faire rembourser. Probablement parce qu’ils n’étaient pas aussi « fragiles » que l’arnaqueur le pensait.

C‘est le cas de cet ex-gendarme à la pension résidant dans la région de Charleroi. Il avait acheté trois places, virement de 135 euros à la clé. « J’ai gratté énormément », témoigne-t-il. «  Le journal qui a publié l’annonce m’a juste indiqué que l’annonceur habitait la région de Chimay. Via un ancien collègue qui exerçait dans le coin, j’ai obtenu son nom. Je l’ai retrouvé sur Facebook (ndlr. aujourd’hui, il n’y apparaît plus), mais impossible de le contacter. J’ai finalement trouvé son numéro de GSM, via une autre publicité mensongère où il proposait des places pour un concert d’Herbert Léonard (ndlr : un autre chanteur très cher aux femmes âgées). Je l’ai appelé plusieurs fois. Il m’a d’abord menacé. Puis il a accepté de me rembourser, il était aux abois pour d’autres problèmes judiciaires, mais il voulait que ce soit en liquide. J’ai refusé. Je voulais un virement. Je lui ai dit que, si je devais me retrouver face à lui, je lui casserais la gueule. Il a viré. Mais à partir d’un autre numéro de compte, pas celui que j’avais utilisé pour mon virement.  »

Invitée par Frank Michael

Remboursée, Jeanine Desjardin, ne l’a jamais été non plus. Elle s’en était plainte auprès de notre journaliste (voir notre édition du 2 août 2016). Un reportage télévisé lui avait aussi été consacré. «  J’ai ensuite été contactée par un proche de Frank Michael qui m’a invité pour un concert donné dans la région montoise. J’ai pu y assister », nous annonce-t-elle aujourd’hui. « En tout cas, moi, c’est terminé. Plus jamais je n’achèterai via des petites annonces.  »

À l’époque, notre journaliste avait tenté d’appeler cette fameuse société : aucune réponse. Elle s’était également rendue directement au siège de la société ayant annoncé l’annulation du concert. Il n’y avait personne. Juste une boîte aux lettres… Ce Christophe C. est connu de la police de la zone Botte du Hainaut. « À l’époque, quinze plaintes avaient été déposées dans le cadre de ce concert », explique le commissaire Sobry. « Mais à ce moment-là, il n’était déjà plus dans la région. »

 

publié le samedi 15 octobre 2011

Ajouter un commentaire