Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Joe DASSIN déjà 30 ans c'est comme si c'était hier...

 

Voici un petit extrait de l'émission diffusée sur FR3 le 28 juin 2010

Il y a 30 ans jour pour jour, Joe Dassin s’éteignait à Tahiti terrassé par une crise cardiaque. La disparition du chanteur a laissé un grand vide dans le cœur des Français qui avaient propulsé bon nombres de ses titres au rang d'inoubliables. 

Joe Dassin fait parti des légendes de la chanson française. Ce grand talent avait réussi à s'exporter à travers le monde entier. Et si en 1969 il avait conquis l’Olympia lors de sa première prestation dans cette salle mythique, la même année il dévoilait Champs-Elysées, qui lui valut le grand prix du disque de l'académie Charles-Cros et une place parmi les meilleures ventes en Allemagne.
L’artiste à la notoriété mondiale et intergénérationnelle, né à New York, avait su transformer certaines chansons en véritables tubes. Ce fut le cas de L'été indien, Et si tu n'existais pas mais aussi Ca va pas changer le monde. Au total, ses albums se sont écoulés à plus de 35 millions d'exemplaires partout dans le monde. Et cette année pour célébrer le triste décès de sa disparition, un hommage lui est rendu avec une comédie musicale intitulée Il était une fois Joe Dassin. Le spectacle réunira des artistes montants actuels qui reprendront les plus grands tubes à leur manière : solo, duo, chorale. Elle débutera en octobre.

Joe Dassin en 1979 Moscou

Joe Dassin en 1979 à l'hôtel Cosmos de Moscou.  

Article de l'express

Le 20 août 1980, Joe Dassin disparaissait, foudrayé par une crise cardiaque. Encore aujourd'hui, ses disques continuent de se vendre comme des petits pains... au chocolat.

Joe Dassin a quitté les Champs-Elysées il y a 30 ans aujourd'hui. Le vendredi 20 août 1980, à 41 ans, il est foudroyé par une crise cardiaque alors qu'il déjeune paisiblement avec sa famille à Papeete (Tahiti). Le chanteur franco-américain, né en 1938 à New-York, fut l'un des artistes les plus célèbres des années 60-70. Son répertoire musical est d'ailleurs l'uns des plus riches à ce jour. Depuis le succès de son titre Guatanamera, en 1965, Joe Dassin enchaîna les tubes, et devint "Le" chanteur populaire de l'époque.  

30 ans après sa mort, l'interprète de L'été Indien continue de vendre des disques. Selon le site d'Europe 1, son dernier best of, sorti il y a deux mois, s'est déjà vendu à plus de 100 000 exemplaires. Toujours selon Europe 1, Joe Dassin se positionne 14e dans le classement des chanteurs ayant vendu le plus de disques en France. D'après Thierry Said, représentant des intérêts de Joe Dassin auprès de ses enfants, ses albums se sont écoulés à plus de 35 millions d'exemplaires dans le monde. Ce dernier rappelle notamment que Joe Dassin se retrouve encore dans beaucoup de pubs ou de bandes originales de films.  

Bientôt la comédie musicale

Julien, le dernier fils de Joe Dassin, a décidé de monter une comédie musicale, sur les planches du Grand Rex à Paris, en l'honneur de son père. Le spectacle débutera le 1er octobre. En préparant le show, Julien a expliqué au Parisien avoir découvert "beaucoup de choses" sur son père grâce aux soeurs de Joe et à son parolier, Claude Lemesle. Le spectacle s'intitulé Joe Dassin, il était une fois raconte la vie du chanteur depuis son enfance aux Etats-Unis, à l'Europe, où il a connu le succès (voir un extrait). Parmi les comédiens présents sur la scène, Julien Dassin jouera le guide durant toute la représentation. Le fiston interprètera notamment un duo avec son père, de manière virtuel.  

Article Le point

C'était le 20 août 1980. Joe Dassin était foudroyé par une crise cardiaque à Tahiti. Chanteur vedette des années 1960 et 1970, Joe Dassin a interprété, au cours de ses quinze ans de carrière, de nombreux tubes qui ont occupé les premières places des classements de meilleures ventes de disques.

Si ses premiers titres comme "Je change un peu de vent" (1964) ne se vendent guère, il commence à rencontrer le succès dès l'année suivante avec le single "Guantanamera". Fait notamment d'adaptations de chansons anglo-saxonnes, son répertoire, marqué par la country et le folk de son pays d'origine - il est né à New York - va progressivement basculer vers la variété française. Mais c'est surtout "Bip Bip" (1966) qui le propulse sur le devant de la scène. A partir de cette année-là, il va enchaîner les albums, au rythme d'un par an en moyenne, jusqu'à son décès en 1980. Dès lors, les tubes se succèdent avec "Les Dalton" (1967) ou "Siffler sur la colline" (1968), ce qui lui vaut d'assurer la première partie de la tournée de Salvatore Adamo.

35 millions d'albums vendus

La consécration, il l'obtient en 1969 avec son premier Olympia. La même année, vêtu de son célèbre costume blanc, il interprète "Les Champs-Elysées", qui lui vaut le grand prix du disque de l'académie Charles-Cros et une place parmi les meilleures ventes en Allemagne. Parallèlement à sa carrière de chanteur, il écrit ou compose pour plusieurs de ses proches, dont Carlos ("Big Bisou"), Gigliola Cinquetti ("Le bateau-mouche"), France Gall ("Bébé requin") ou Melina Mercouri ("Je suis grecque"). En dehors des tubes "L'Amérique" et "Cécilia" (1970), la première moitié des années 1970 s'apparente à "un passage à vide", explique Gilles Verlant dans "L'Odyssée de la chanson française" (éditions Hors-Collection).

La carrière de Joe Dassin connaît un nouvel essor en 1975 avec ce qui reste son plus grand succès, "L'été indien", écrit par les paroliers Pierre Delanoë et Claude Lemesle qui ont signé l'essentiel de ses tubes, mais aussi "Et si tu n'existais pas" et "Ca va pas changer le monde". Le dernier album publié de son vivant, "Blue Country" (1979), enregistré avec Tony Joe White et Eric Clapton notamment, le voit s'orienter vers un registre teinté de blues, ce qui "contraste avec son image de chanteur populaire", souligne M. Verlant. Selon Thierry Said, représentant des intérêts de Joe Dassin auprès de ses enfants, ses albums se sont écoulés à plus de 35 millions d'exemplaires dans le monde.

Culture FR2

30 ans après, Joe Dassin va revivre

Un spectacle est en préparation sur le chanteur, toujours aussi populaire 30 ans après sa mort le 20 août 1980
L'un des deux fils de Joe Dassin, Julien, qui n'avait que six mois quand son père fut foudroyé par une attaque à 41 ans, veille depuis quelques années à sa mémoire.

C'est ainsi qu'un spectacle va être donné à Paris à partir du 1er octobre au Grand Rex. Une tournée hexagonale, avec des passages par Bruxelles et Genève, suivra dès le 17 novembre.

Pour Julien Dassin, l'exercice n'est pas inédit. Il a déjà été à l'initiative d'une comédie musicale créée à l'automne 2006 et baptisée "Joe Dassin, la grande fête musicale", présentée en Amérique du Nord, principalement au Canada avec quelques dates aux Etats-Unis, dont New York et Los Angeles.

Près de quatre ans plus tard, pour le trentième anniversaire de la disparition brutale de l'interprète de "Champs-Elysées", le fils cadet de Joe Dassin tente l'aventure à Paris. Intitulée "Joe Dassin, il était une fois", cette nouvelle comédie musicale, mise en scène par Christophe Barratier, réalisateur du film à succès "Les Choristes", relate la vie du chanteur franco-américain, de son enfance aux Etats-Unis où il est né (le 5 novembre 1938 à New York), à l'Europe où il a connu le succès.

"Le spectacle va tâcher de percer les mystères de Joe Dassin, en donnant des points de repère sur sa carrière, mais aussi sur l'homme. La grande difficulté que nous avons rencontrée, c'est qu'il était extrêmement pudique. Il a toujours gardé une étanchéité très forte entre sa carrière et sa vie privée. Il a donc fallu se documenter pour trouver l'histoire", indique Christophe Barratier, cité par l'AFP.

Plus de trente chansons, toutes tirées du répertoire de Joe Dassin, et des documents inédits doivent être présentés. Julien Dassin sera présent sur scène parmi un groupe de dix chanteurs, faisant office de guide tout au long de la vie de l'artiste. Certaines chansons doivent être interprétées dans leur version d'origine, d'autres seront réorchestrées. Par moments, les premières paroles seront entonnées par la voix de Joe Dassin, avant que la troupe ne prenne le relais. Le chanteur sera également présent par le biais de projections vidéo, mais aucun chanteur n'interprétera son rôle. "Il fallait éviter de tomber dans le ridicule, en trouvant une espèce de sosie. J'ai préféré l'évoquer, à travers des films jamais vus. Il valait mieux que ce soit lui qui s'exprime, même peu, plutôt que de faire une imitation", a plaidé le metteur en scène du spectacle.

 
Joe Dassin en quelques dates et chansons...
Joe Dassin, né le 5 novembre 1938 à New York, était le fils du réalisateur américain Jules Dassin (1911-2008) et de la violoniste hongroise Béatrice Launer (1916-2005).

Sa carrière fut courte -environ 15 ans- puisque brutalement interrompue par une crise cardiaque le 20 août 1980 à Tahiti... Avec ses yeux clairs, son sourire lumineux, son costume blanc, son élégance folle et son charisme, Joe Dassin a marqué durablement le public français -et pas seulement, tant par sa personnalité que par sa voix chaleureuse et un grand nombre de succès intemporels. Selon Thierry Said, représentant des intérêts de Joe Dassin auprès de ses enfants, ses albums se sont écoulés à plus de 35 millions d'exemplaires dans le monde.

Si ses premiers titres, tels que "Je change un peu de vent" (1964) ne connaissent pas le succès, tout change dès l'année suivante avec "Guantanamera", adaptation d'une chanson cubaine. Si Joe Dassin reprendra également des titres anglo-saxons, il se concentrera de plus en plus sur la variété française.

En 1966, la chanson "Bip Bip" le propulse sur le devant de la scène. Dès lors, il enchaîne les albums, au rythme d'un par an en moyenne, jusqu'à sa mort. Les tubes se succèdent: "Les Dalton" (1967), "Siffler sur la colline" (1968). Joe Dassin assure bientôt la première partie de la tournée de Salvatore Adamo.

En 1969, le chanteur franco-américain se produit pour la première fois à l'Olympia, symbole de consécration pour un artiste. La même année, il interprète "Les Champs-Elysées" et reçoit le Grand Prix du disque de l'académie Charles-Cros, ainsi qu'un grand succès public en Allemagne.

Dans le même temps, il écrit ou compose des chansons pour ses amis, parmi lesquels Carlos ("Big Bisou", "Señor Météo"...), Gigliola Cinquetti ("Le bateau-mouche"), France Gall ("Bébé requin") ou Melina Mercouri, sa belle-mère ("Je suis grecque").

En dehors des succès "L'Amérique", "La fleur aux dents" (1971) ou la reprise de "Cécilia" (1970), tube de Simon and Garfunkel, la première moitié des années 1970 s'apparente à "un passage à vide", relate Gilles Verlant dans "L'Odyssée de la chanson française" (Editions Hors-Collection).

En 1975, la carrière de Joe Dassin rebondit avec ce qui demeurera son plus grand succès, "L'été indien", co-signé par l'Italien Toto Cutugno ainsi que les paroliers Pierre Delanoë et Claude Lemesle (ces derniers ont signé l'essentiel des textes de ses chansons), ainsi que la ballade mélancolique "Et si tu n'existais pas" et "Ca va pas changer le monde".

Le dernier album publié de son vivant, "Blue Country" (1979), enregistré avec Tony Joe White et Eric Clapton notamment, le voit s'orienter vers un registre teinté de blues, ce qui "contraste avec son image de chanteur populaire", rappelle Gilles Verlant.

Joe Dassin savait que son coeur était malade. Il avait déjà été victime d'un infarctus en 1969. Malgré les avertissements de ses médecins, il n'a pas ralenti le rythme de ses activités artistiques. Le 20 août 1980, à midi 30, il est terrassé par un infarctus du myocarde alors qu'il déjeunait au restaurant avec sa famille et ses amis, en vacances à Papeete. Il sera inhumé à Hollywood. Joe Dassin, marié à deux reprises, a laissé deux fils, Jonathan, né en septembre 1978, et Julien, né en mars 1980. Un premier enfant, Joshua, né en 1969, ne survécut que cinq jours. Christine Delvaux, seconde épouse de Joe Dassin et mère de Jonathan et Julien, est morte en décembre 1995.

 Interview de Julien Dassin et Christophe Barratier lors de l'émission Village Etape du 08/07/2010 sur France 3 + la troupe "Il était une fois Joe Dassin" qui interprète il était une fois nous deux et les Champs Elysées

Livre à paraître

Il était une fois Joe dassin l'album officiel

L'album de famille officiel de Joe Dassin

Livre en rayon depuis hier

Les débordement de la mélancolie

sorti en rayon depuis le 7 juillet 2010

Revue NOUS DEUX

N° 3294 du 17 au 23 août 2010

France Dimanche N°3338

du 20 au 26 août 2010

publié le vendredi 20 août 2010

5 commentaire(s)

  • veronique dim. 12 sept. 2010 15:38

    merci pour ce bel hommage !

  • luluantibes lun. 30 août 2010 10:15

    Que d'infos dis donc !!! Un magnifique souvenir de Joe avec tous ces articles, merci
    et bonne semaine !

  • FRANCETTE mailtodim. 22 août 2010 09:39

    Super article, merci ERIC. C'est vrai qu'on le regrette encore
    Bisous

  • alain bernadette sam. 21 août 2010 13:18

    wouaaaaaaaaaaaaaaa super eric remarque je ne suis pas surprise merci a toi bisou a bientot

  • Kitouv en. 20 août 2010 19:08

    quel bel article sur le beau Joe!!
    grace a toi , personne ne peut l'oublier !
    je t'embrasse

Ajouter un commentaire