Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Les quatres saisons

1187607037

LES QUATRES SAISONS    10 juin 1999

 Texte de Eric f. tout droit réservé

 

La dernière  feuille larme d’espoir  

Vient de quitter le grand chêne

Sans préavis sans un au revoir

Dans les bras du vent qui se déchaine

Elle tourbillone tourne et virevole

Comme une fille aux couleurs d’automne

Elle vient de prendre son dernier envol

Sur un refrain plutôt monotone

Elle annonce une saison triste

Au ciel pluvieux et gris

La saison préférée des artistes

Propice à leurs plus belles mélodies 

    

Vent tu apportes avec toi

Dans ton coeur au sang froid

Des larmes de coton blanc

Tu souffles de la tristesse sur les grands

Même si aux regards des enfants

Il n’y a que joie et étonnement

Hivers maintenant tu es là

Et tu ne le sais pas

Mais ton manteau blanc

Qui brille comme un diamant

Efface déjà toutes les couleurs

D’une saison déja oubliée

Les couleurs qui ont fait le bonheur

Des poètes des peintres et des écoliers

   

Les sapins blancs les étangs gelés

Les cadeaux de Noël les feux de cheminées

Tout n’est plus que souvenirs

J’entends les bourjons qui respirent

Et les oiseaux qui chantent l’amour

Je respire et m’ennivre de tes parfums

J’ai des fleurs plein les mains

J’enlève à cette belle marguerite

Un à un tous ses pétales et je médite

En chantant le refrain de la vie

Je t’aime un peu beaucoup

Pationnément à la folie...

Printemps ta saison est éphémère

Mais tu es celle que je préfère 

     

Tu laisses ta place à la musique

Aux fêtes et aux picnics

Pourquoi tu m’abandonnes

Je veux que tu me donnes

Encore plus de temps

Mais l’été est là impatient il attend

Après les châteaux de sable

Les promenades en amoureux

Les siestes sous le soleil à deux

Loin de tous les cartables

Il faut préparer  notre  voyages

Laisser ici nos amours de vacances

Ecrites sur cette belle plage

Oublier notre insouscience

Echanger des promesses très vite oubliés

Quand arrive le moment de la rentrée

Eté toi aussi tu devras te retirer

Sous une pluie d’orage

Tu n’as plus qu’à te transformer

Le soleil n’est plus que nuages 

    

Le cycle de la vie ne s’arrête pas

Il respire sous chacun de tes pas 

publié le 20 août 2007

1 commentaire(s)

  • murielle mailtomer. 05 sept. 2007 15:19

    c'est tres beau comme texte....et en plus de claude autre sujet interessant.......MICKEY 2 points communs entre vous et nous A la maison il y a claude et mickey

Ajouter un commentaire