Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Claude Barzotti au centre d'une polémique à LAVAUR

Lavaur

 suite article presse La dépêche Tarn

Blog de barzotti83 : Je ne sais plus comment te dire je ne trouve plus les mots ..Alors PARLE-MOI..(paroles de J.Kaplan), Claude Barzottiau centre d'une polémique à LAVAUR

Voilà des années que le polémique dure, et elle ressurgit au premier rang à quelques heures du concert de Claude Barzotti à la Halle d'Occitanie de Lavaur (Tarn) : le parti communiste exhume et sort de son contexte une chanson jamais commercialisée de l'artiste italo-belge datant de 1999, intitulée La France aux Français et contenant des propos jugés racistes, pour réclamer avec une véhémence farouche la déprogrammation de la représentation prévue en ouverture des fêtes générales de Lavaur, jeudi 1er septembre, indique aujourd'hui le site du quotidien La Dépêche .

Le malaise n'est pas nouveau : déjà en 2006, cette chanson composée et enregistrée en vue d'une comédie musicale baptisée Les Nouveaux Nomades, projet qui n'a jamais abouti, avait suscité un tollé suite à sa mise en ligne sur Internet, sans l'autorisation des auteurs. Choquantes pour un large public et récupérées par les mouvements d'extrême-droite, les paroles en sont effectivement très dures : "Barrez-vous, cassez-vous / Retournez donc chez vous / Vous foutez la pagaille / Il n'y a plus de travail / Barrez-vous, cassez-vous / On a déjà donné / Du balai, du balai / La France est aux Français, aux Français / Où est passé Paris ? / C'est Casa, Djibouti / Y a plus que des métèques / De La Roquette à Barbes Maintenant ça suffit."

Un message qu'il ne fallait vraisemblablement pas entendre au premier degré, mais comprendre comme une stigamatisation du discours des extrémistes vis-à-vis des immigrés, un des thèmes de la comédie musicale Les nouveaux nomades, inspirée de la vie de Barzotti père. C'est d'ailleurs un personnage incarnant l'extrême-droite qui devait chanter ce texte. Etant lui-même fils d'immigré, Claude Barzotti, starisé par le tube Le Rital, s'était ému et expliqué par le biais du quotidien belge La Dernière Heure : "Bien sûr que je ne suis pas d'extrême-droite. Cette chanson s'inscrit dans un contexte particulier. En 1999, avec ma parolière Anne-Marie Gaspard, nous avons entrepris l'écriture d'une comédie musicale qui s'intitule Les nouveaux nomades et qui se basait sur la vie de mon père. Pour raconter ce qu'est réellement la vie d'un émigré. Parce qu'il n'y avait plus d'argent à la maison, mon père a dû partir alors que ma mère était enceinte et il n'a vu mon frère que lorsque celui-ci avait déjà trois mois. Cette histoire de mon père, nous l'avons adaptée. Le récit ne se passe pas en Belgique mais en Australie. Et nous l'avons inscrit dans le contexte de l'immigration d'aujourd'hui, celui des banlieusards, de cultures et de religions différentes. Le texte de cette chanson-là, tous les immigrés l'ont entendu. Dans cette comédie musicale, il y a 28 chansons et neuf personnages. Parmi eux, il y a des bons, des gentils et des crapules. Parmi les crapules, un personnage totalement d'extrême-droite qui chante cette chanson-là. Le rôle devait, à l'origine, être joué par un chanteur liégeois assez marqué à gauche et qui, malheureusement, est décédé depuis, Pierre Martin. En 1999, j'ai enregistré toutes les chansons. Pas pour les sortir en disque, mais pour les distribuer aux chanteurs du spectacle afin qu'ils les étudient. J'ai donc chanté cette chanson-là aussi. Depuis, les financiers qui devaient monter la comédie musicale ont fait faillite et le projet, auquel je tiens comme vous n'en avez pas idée, est en stand-by. Ce sont d'énormes budgets et ce n'est pas facile du tout. Aucune des 28 chansons n'est sortie, sauf celle-ci sur Internet. Je suis persuadé que c'est à cause de quelqu'un qui travaillait dans le studio de Paris où s'est fait l'enregistrement. On m'a dit que même Le Pen s'était servi de cette chanson à une de ses réunions. Je doute fort que cela se serait produit si Le Pen avait entendu l'entièreté du spectacle."

Ces justifications pourtant recevables, d'autant plus qu'elles émanent d'un fils d'immigré qui se rêvait en "enfant blond" aux "yeux clairs" dans l'une de ses plus célèbres chansons, les communistes de la région de Lavaur ne veulent pas leur accorder le moindre crédit, et s'insurgent par voie de communiqué : "Les fêtes générales de Lavaur ne doivent pas servir de tribune au racisme et à l'extrême-droite. C'est le concert de Claude Barzotti qui ouvrira ces fêtes. Or les paroles de sa chanson " La France est aux Français " est un tissu d'énormités injurieuses, abjectes et violemment racistes. Le fait que l'auteur dise qu'il ne faut pas prendre sa chanson au premier degré ne change rien à l'affaire. Avec la tuerie d'Oslo, on a vu ce que peut provoquer la diffusion de propos haineux à l'encontre d'une partie de la population", écrit Christiane Odetti, conseillère municipale communiste.

La capitale du pays de Cocagne, qui s'apprêtait à recevoir le Rital belge et ses belles chansons à guichets fermés jeudi soir, est en émoi, tandis que le Parti communiste continue de réclamer l'annulation du concert.

La Dépêche, qui a sollicité le comité des fêtes municipal, a eu affaire à des interlocuteurs absourdis : "Je tombe des nues, lâche Michel Delon, président du comité des fêtes. La chanson "La France est aux Français" ne correspond pas au chanteur. Personne dans le comité ne connaissait l'existence de ce morceau. Claude Barzotti est un fils d'immigré, c'est un homme gentil, c'est imprensable, la chanson est sortie de son contexte."

Quant au député-maire UMP Bernard Carayon, il est tout aussi catégorique : "J'ai écouté le début de cette chanson que je ne connaissais pas. Je me suis arrêté après les premières strophes. Je rappelle que Barzotti n'a jamais chanté cette chanson en public, a fortiori à Lavaur. En fait, il exprime ce qu'il déteste, puisque c'est extrait d'une oeuvre inachevée. La réaction du PCF est stupide, ils sont incapables de comprendre le second degré. J'ajoute que c'est pourtant ce que disait Georges Marchais dans un texte rendu célèbre à la fin des années 70." Merci pour cette salve de bon sens.

Alors, Claude Barzotti, qui devait reprendre sa tournée à Lavaur après avoir dû annuler des concerts et se mettre au vert cet été, devra-t-il renoncer à son come-back dans le Tarn ? On n'ose l'imaginer... D'autant que l'artiste de 58 ans est sur une phase ascendante : délesté de quelques kilos, il doit s'atteler à l'écriture d'un hymne pour ses copains de la tournée des idoles Age tendre et têtes de bois ainsi qu'à un nouvel album contenant une chanson traitant de son combat contre l'alcoolisme. Il n'avait pas vraiment besoin d'une telle polémique...

Au passage, il n'y a qu'à lire (bon courage...) les commentaires sur YouTube pour comprendre le sens de "récupération" et "hors contexte".

 

Difficile de faire une chanson dénonçant l'intolérance au second degré. Claude Barzotti  (58 ans) l'a appris à ses dépends. Depuis plusieurs années, une de ses chansons «La France aux Français» lui pose régulièrement des problèmes.

 

publié le vendredi 02 septembre 2011

3 commentaire(s)

  • nana mailtolun. 19 sept. 2011 18:22

    Je suis éberluée. Le parti communiste n'a vraiment pas d'autres chats à fouetter!!!! De toutes les façon nous sommes tous là pour soutenir Claudel qui a tellement de talent ; ce qui n'est pas le cas du P.C.

  • bernadette serpi ven. 02 sept. 2011 16:45

    ben ils ferait bien d ecouter les autres chansons que Claude a fait depuis et celles dedier a son pere et sa mere ils comprendrons alors vraiment cela n a pas de sens

  • FRANCETTE ven. 02 sept. 2011 09:30

    Des propos pour ceux qui ne connaissent pas notre Claude... On le soutiendra s'il le faut
    Bises

Ajouter un commentaire