Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Barzotti : « Embellir la place des Déportés»

PAR PIERRE NIZET 

Barzotti 6 juil 2013

Claude Barzotti a habité Bousval puis Court-Saint-Etienne                     Denis Tombal

Claude, de son vrai prénom Francesco Barzotti n’a pas encore retrouvé la grande forme. « J’ai toujours des problèmes rénaux »,lâche le chanteur, qui se rendra pourtant bientôt à l’étranger. « Je serai une semaine au Québec et une semaine au Liban. Et mon disque est terminé… mais je cherche quelqu’un qui veut bien l’éditer ».

Habitant La Roche, sur le territoire de Court-Saint-Étienne, il ne compte pas se rendre dans son bureau de vote, dimanche. « Je n’ai jamais voté de ma vie… car ce sont tous des beaux parleurs », explique l’auteur du « Rital ». « Je suis apolitique mais je trouve quand même que nos élus sont adorables et qu’ils font du bon boulot ».

Claude constate pourtant qu’il n’est pas facile de se déplacer à Court-Saint-Étienne. « C’est encore plus difficile qu’à Paris », plaisante-t-il. Que ferait-il s’il était bourgmestre ? « Je ferais construire cinq maisons closes », lâche-t-il, toujours, rassurez-vous, sur le ton de la plaisanterie. « Je voudrais qu’il y ait plus d’animation. Il n’y a plus de cinéma depuis bien longtemps. Mais, vous savez, je ne suis pas tous les jours à Court-Saint-Étienne. J’aurais aimé embellir la place des Déportés qui me tient à cœur ». Cela ne s’est pas fait », déplore celui qui n’a jamais déménagé à l’étranger. « J’estime que je dois beaucoup à la Belgique. Je ne vois pas pourquoi j’irais donner mon argent ailleurs. Je paie mes impôts ici… et, s’il faut aider un club de la commune, il peut me le demander ».

Au fait, un parti l’a-t-il déjà approché, comme cela se fait avec les vedettes du cru ? « Moi, non, non, non… ce n’est vraiment pas mon dada, la politique », conclut celui qui va devenir grand-père pour la troisième fois. « Et devinez… c’est encore une fille ! »

PIERRE NIZET

 

Barzotti

Ajouter un commentaire