Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Le chef Jean CAYER n'est plus

139583680302

Le chef Jean Cayer n’est plus

Gilles Bordonado

la revue de coeur et d'action (presse Canada)

Longtemps reconnu comme l’icône par excellence de la gastronomie à Terrebonne, le chef Jean Cayer est décédé ce 21 mars 2014.

Il avait 82 ans.

Propriétaire-fondateur en 1982 du restaurant français L’Étang des Moulins, dans le Vieux-Terrebonne, Jean Cayer a attiré chez lui nombre de vedettes à ses tables, dont le chanteur Claude Barzotti qui, devenu son ami, avait glissé un mot sur lui dans l’une de ses chansons. Inversement, un plat de pâtes portait le nom de Barzotti à L’Étang. Au coin de Saint-Louis et des Braves, la maison ancestrale Roussil accueillait cette adresse au cachet unique reconnue par Le Debeure, réputé guide gourmand québécois.

Épuisé par des années de travail, il avait cédé l’entreprise à sa fille Violaine. Finalement, le restaurant changera de main, l’adresse de nom, avant de fermer définitivement sous cette forme. C’est maintenant la Chocolaterie du Village qui occupe la célèbre adresse. Jean Cayer, sa fille Violaine et son conjoint avaient repris le collier en ouvrant le bistro L’Escale gourmande à la Place Versailles. Son menu et sa vinaigrette célèbre y font toujours la joie de ses convives. 

le livre de Jean Cayer

En 2012, Richard Belleville a signé la biographie «Le Cayer de la restauration». On y apprend que ce chef hors du commun a pratiqué mille et un métiers avant de suivre une formation culinaire à l'École des arts et métiers. Il raconte qu’en 1965, Cayer devint propriétaire d’un petit restaurant de 30 places niché au haut d'un immeuble du centre-ville de Montréal, Le Pickwick. Ce lieu fut fréquenté par Michel Tremblay, Dominique Michel, André Montmorency, Gilles Pelletier, Francine Grimaldi, René Lévesque et bien d’autres. Plusieurs lui resteront fidèles, se déplaçant à Terrebonne pour déguster des plats signés Cayer.

Le comédien et producteur Jean-Bernard Hébert, qui l’a bien connu et qui avait gardé contact avec lui, a mentionné que M. Cayer «était un épicurien qui avait voyagé à travers le monde, et dont les voyages inspiraient sa cuisine. C’était un personnage haut en couleurs qui avait le plaisir de la découverte. Avec les comédiens des pièces d’été que nous jouions au Théâtre du Vieux-Terrebonne, nous nous rendions souvent sur place et il nous accueillait toujours chaleureusement. J’ai souvenir qu’inspiré d’un retour du Moyen Orient, Cayer nous avait servi un couscous monumental. Le Québec vient assurément de perdre l’un de ses plus grands chefs», de conclure M. Hébert.

La Revue offre ses condoléances à sa fille Violaine, sa famille et ses amis. Selon ses volontés, M. Cayer a été incinéré sans aucun service religieux.

Photo de Claude dans le restaurant "l'étangs des Moulins"

Etang des moulins

publié le mercredi 26 mars 2014

1 commentaire(s)

  • Choumy jeu. 27 mars 2014 13:06

    Bonjour Rikou,
    Je viens de le savoir. Jean Cayer était un homme avec toujours un grand sourire a tout ceux qui voyait. Il était un rayon de soleil avec tout le monde. C'était un homme merveilleux et chaleureux. Bon voyage Jean. Bisou Rikou.
    Choumy...

Ajouter un commentaire