Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Billets de claudebarzotti

Changement d'heure

On oublie pas de changer d'heure , à 3 heure du matin il sera 2 heure

on recule l'horloge d'une heure...

la nuit de samedi 24 octobre au dimanche 25 octobre 2020 

Changement d heure le temps qui passe gif anime

Changement d heure

 

Quand Jermaine Jackson animait les 24 H de Spa

SPORTS    21/10/2020
 DOMINIQUE DRICOT   ENDURANCE – 24 HEURES DE SPA-FRANCORCHAMPS (24-25 OCTOBRE) 
 La capitale 21 oct 2020 p1 miniLa capitale 21 oct 2020 p26 mini

 

Femme, enfants, gardes du corps et avocats : le frère de Michael ne se déplaçait pas seul  

La capitale 21 oct 2020 p26 photo1

Dans les années ’80 et ’90, rien n’était trop beau pour illuminer la course d’endurance la plus populaire du pays. Pascal Witmeur a contribué à la plupart des « délires » des constructeurs automobiles à une époque où les budgets étaient extensibles et le politiquement correct pas encore de rigueur.  ​​​​
Ainsi, on nous promet 56 voitures à l’assaut du Raidillon dès ce jeudi à l’occasion de la 72 e édition des 24 Heures. Une prouesse par les temps qui courent. Surtout que les bolides en question sont sexy, gavés de chevaux et préparés par des équipes dont le professionnalisme est largement supérieur à celui des écuries de F1 des années ’70.
SRO, le promoteur du championnat d’endurance GT, a aussi mis en place un système de balance de performances (BOP) qui a le mérite d’équilibrer, sur papier en tout cas, les chronos entre les différentes marques engagées. Ce ne fut pas toujours le cas. À une époque, c’était la valeur de la voiture (au niveau des performances et de la fiabilité) et la témérité de son conducteur qui établissaient la hiérarchie sur la piste.
Avant le 3 e millénaire, quand ces autos étaient issues de la réglementation ‘Tourisme’, il était beaucoup question d’opérations de marketing et de communication pour compenser, souvent, ce que les ‘taxis de course’ n’offraient pas en termes de prestations sur le toboggan ardennais.
Pascal Witmeur, un Bruxellois rompu à cet exercice, s’est souvent trituré les neurones pour mettre sur pied des coups qui, à défaut d’être toujours d’actualité à l’heure de l’apéro dominical, avaient le grand mérite d’attirer la lumière crue des projecteurs bien avant le départ.
Parmi les plus spectaculaires, la venue de Jermaine Jackson dans nos Ardennes en 1985.
« J’étais autant impressionné par ses prestations scéniques à l’époque des Jackson Five que par le fait qu’il avait été le fiancé de Whitney Houston. Respect ! », raconte notre interlocuteur.
« Sa présence chez nous s’est décidée au Mans où j’étais parvenu à le motiver pour une tombola caritative. Il voulait acheter tous les billets pour être certain de gagner. On a sympathisé. Je lui ai proposé de monter un équipage composé d’un Afro-Américain, d’un Asiatique et d’un Européen pour nos 24 Heures. Très sensible à la cause anti-raciste, il a cautionné cette idée. Malheureusement, son avocat a fait capoter le projet. J’estimais qu’il faudrait recueillir environ 10.000 euros pour mener à bien cette opération et il a demandé dix fois plus à Pepsi Cola, le sponsor de la famille Jackson. Jermaine semblait embêté de voir cette belle idée partir en vrille. Il a proposé de venir à nos 24 Heures en compensation. À l’époque, il était dans le tourbillon du succès de Victory Tour. Aux États-Unis, il remplissait des stades de 150.000 personnes à chaque concert. Chez nous, il a débarqué avec une petite armada : sa femme, leurs enfants, les gardes du corps et une belle brochette d’avocats me suivaient dans le paddock. Sans oublier, bien sûr, quelques-uns de nos valeureux gendarmes. Il a joué le jeu jusque dans les stands pour soutenir notre Toyota Supra qui portait son nom en grand. Il a aussi revêtu une veste au nom du cigarettier qui nous finançait. Une chose totalement impensable aujourd’hui. À la demande des organisateurs, il a même poussé la chansonnette pendant un mini-concert. En play-back, bien entendu. Comme il m’aimait bien, il m’a aussi invité chez lui à Los Angeles. Je me souviens avoir discuté avec Cassius Clay et son manager Don King et vu débarquer Steven Spielberg à un BBQ. »
La capitale 21 oct 2020 p26 photo
En 28 participations à la classique ardennaise, Pascal Witmeur a tiré de son chapeau d’autres actions créatives. On l’a vu, notamment, sur une Opel Monza rose sponsorisée par son ami Plastic Bertrand. Ou encore au volant d’une Alfa Romeo soutenue par Claude Barzotti.
Barzotti sponsor spa 1984 prot  Barzotti sponsor spa 1984 prota
C’est encore grâce à Witmeur que Keke Rosberg, le papa de Nico, a découvert les 24 Heures ’89 en Ferrari Mondial.
« Le fantasque Jean-Pierre Van Rossem l’avait invité. Celui qu’on considérait à ce moment comme un génie de la finance et qu’i s’est avéré être un escroc exceptionnel l’avait payé à coups de grosses liasses de dollars que le Finlandais avait planquées dans sa combinaison ignifugée », se souvient son équipier du week-end. « En soirée, la Ferrari est tombée en panne. Rosberg, persuadé qu’on abandonnait, est allé faire la fête dans le Carré à Liège. On l’a ramené de force pour qu’il poursuive la course. »
Au niveau du marketing proprement dit, c’est sans doute l’engagement d’une Peugeot 806 en 1995 qui a le plus marqué les esprits :
« Chez les puristes de la course et auprès des autres constructeurs, l’idée passait pourtant mal. Certains m’ont même envoyé des huissiers pour tenter d’interdir ce ‘taxi’. Mais les spectateurs étaient ravis. À chaque passage du monospace dans le Raidillon, des gens se levaient et applaudissaient. Des années plus tard, de nombreux salons automobiles réclamaient cette drôle de voiture de course pour attirer la foule. Aujourd’hui encore, on me parle de cet engin qui avait le mérite d’être pilotée par un Wallon (Éric Bachelart, NDLR), un Flamand (Philip Verellen) et votre serviteur, Bruxellois pur jus. »

Bande annonce SW "The Mandalorian" saison 2 en octobre sur DISNEY +

The Mandalorian II : deux trailers et une date de lancement pour la saison 2 de la série Star Wars

The Mandalorian : un nouveau trailer explosif pour la saison 2 de la série Disney+

A quelques jours de la sortie du premier épisode de la saison 2 de The Mandalorian, une nouvelle bande-annonce a été dévoilée. De quoi faire monter la pression…

le 21 octobre 2020   Par  David Laurent

La date sans doute la plus attendue de cette fin d’année et désolé de vous décevoir, il ne s’agit pas de Noël. Non, on parle bien du début de la saison 2 de la série Disney+ The Mandalorian. C’est le 30 octobre que l’on pourra découvrir la suite des aventures du chasseur de primes et pour continuer à faire monter la pression dans la dernière ligne droite, une nouvelle petite vidéo a été mise en ligne. Attention, résultat explosif.

Dans cette nouvelle séquence vidéo relativement courte mais pleine d’images complètement inédites jusque-là, on peut voir plusieurs scènes qui démontrent à quel point cette saison 2 de The Mandalorian devrait passer à la vitesse supérieure. Ainsi, Mando et son petit groupe passent clairement à l’offensive et surtout, on peut voir le plus célèbre chasseur de primes de la galaxie s’envoler avec son jet pack. De quoi ramener beaucoup de souvenirs de Boba Fett.

Mais, et on peut commencer à être certains qu’elle va jouer un rôle majeur, on ne voit toujours pas l’actrice Rosario Dawson, alias Ahsoka Tano. Cette invisibilité dans les images du teaser fait penser à baby Yoda. On la garde caché pour préserver l’effet de surprise… A relativiser un peu toutefois puisque Katee Sackhoff (Bo-Katan Kryze), Timothy Olyphant et Michael Biehn ne sont pas non plus encore apparus à l’écran.

Il s’agit vraisemblablement de l’ultime bande-annonce avant la diffusion du premier épisode de cette saison 2 de The Mandalorian. Mais le soin qui y est apporté, prouve à nouveau à quel point les séries Star Wars vont jouer un rôle crucial dans l’avenir de Disney+. A découvrir dans les prochaines semaines à raison d’un épisode par semaine. Et rassurez-vous, la saison 3 est déjà lancée du côté de l’écriture.

The mandalorian s2 lien teaser 2

The mandalorians saison 2

"Mando" (Pedro Pascal) et "Baby Yoda" attendent la suite de leur aventure sur Disney+Crédit : Disney+

Alors que la sortie de la saison 2 ne va plus tarder. Elle sera mise en ligne dans un peu plus d'un mois (le 30 octobre 2020 pour les premiers épisodes).

Les images dévoilées quelques jours avant la diffusion de la bande-annonce indiquaient un retour sur Tatooine. Planète phare de l'univers Star Wars, Mando devrait s'y rendre afin de protéger l'Enfant. Néanmoins, le personnage devrait se retrouver très certainement de nouveau en cavale, en témoigne notamment la course poursuite en speeder. Si cela promet une bonne dose d'action, une autre théorie suggère toutefois que l'homme sur l'engin serait en réalité Boba Fett. Une comparaison réalisée avec le jet pack et le casque du célèbre chasseur de primes indique qu'il puisse s'agir du lui. De plus, sa présence sur la planète de sable ne serait pas étonnante. S'il faudra attendre le lancement de la saison 2 dans quelques semaines pour découvrir dans quelles circonstances Fett fera son apparition, mieux vaut cependant prendre cet indice avec des pincettes.

DE NOMBREUSES PLANÈTES ET RÉGIONS INCONNUES

La bande-annonce n'a pas cessé de teaser la cavale de Bébé Yoda et de Mando. Afin d'échapper à leurs ennemis, on comprend que les deux protagonistes devront parcourir les confins de la galaxie. Cette cavale pourrait certes les emmener sur Tatooine, mais aussi sur Ilum ainsi que sur Mon Cala. Si la première est une planète de glace ayant d'abord servi de sanctuaire aux Jedi avant qu'elle ne soit transformée en Starkiller Base par les Sith, la seconde de son côté semble abriter des créatures aquatiques, tels que les Quarren. Par ailleurs, le début de la bande-annonce voyait le Razor Quest prendre la direction d'une mystérieuse Lune, Mando et l'Enfant atterrissant par la suite dans une sombre ville remplie de graffitis. Leur quête les mènera-t-elle au cœur des Régions Inconnues ? Tenteront-ils de se cacher ? Une certitude, les ennuis ne seront jamais loin de Din Djarin...

LES REFERENCES A LA SAGA STAR WARS

Le X-Wing, les Stormtroopers, les Gamorreans, les Abyssins...tous sont réunis dans la première bande-annonce de la saison 2 de The Mandalorian. 

Si le premier est un vaisseau phare de la République, Mando semble voyager à ses côtés. Din Djarin aurait-il trouvé un nouvel allié ? En tout cas, les stoormtroopers de l'Empire seront là pour les freiner dans leur quête, tandis que le dernier plan lors du combat de catch fut l'occasion de retrouver les Gammoreans en plein duel, cette espèce étant connue pour avoir était au service de Jabba le Hutt. S'agissant de l'Abyssin, Gore Keresh, son espèce a pu être aperçue durant la scène de la Cantina dans Star Wars : Un Nouvel Espoir. Si la scène du fight club semble d'ailleurs rappeler cette mythique séquence, il est en tout cas certain que la saison 2 de The Mandalorian devrait nous plonger davantage dans les secrets inexplorés de la saga. De quoi offrir une nouvelle salve d'épisodes prometteuse et haletante

Retrouvez toute l'actualité française de Star Wars :

- sur Facebook : http://facebook.com/StarWarsFR

- sur Twitter : http://twitter.com/StarWarsFR

- sur le site officiel : http://www.starwars.fr/

En attendant, l'acteur Giancarlo Esposito (Moff Gideon) tease la suite du show et commence déjà à évoquer les saisons 3 et 4 dans People Magazine. Selon lui, les nouveaux épisodes dévoileront des informations sur Baby Yoda, ses origines, son histoire, mais aussi celle de Moff Gideon et son sabre noir. L'exploration continue également et donne déjà un avant-goût de l'univers qui continuera d'être parcouru dans les futures saisons. 

Sinon, The Mandalorian a reçu sept statuettes lors des Emmy Awards 2020. La série a notamment été récompensée pour les effets spéciaux de l'épisode 2, son montage, mixage sonore, sa production et le rendu visuel. Une très belle performance pour le show vedette de Disney+. 

Le duo intergalactique le plus attachant du petit écran revient très bientôt. À partir du 30 octobre prochain sur Disney+, la saison 2 de The Mandalorian dévoilera son premier épisode. Une suite très attendue des aventures de "Baby Yoda" et du Mandalorien Din Djarin (Pedro Pascal) dans la galaxie lointaine entre les épisodes 6 et 7 de la saga. 

Après la diffusion de la première bande-annonce, remplie d'indices plus ou moins cachés sur le synopsis de cette future saison, c'est Giancarlo Esposito (Grand Moff Gideon) qui a révélé d'autres informations dans un entretien pour le média américain People, et annoncé les saisons 3 et 4 de la série de Jon Favreau (Le Roi LionIron Man). 

"La prochaine saison de The Mandalorian va être très intéressante, parce que vous allez commencer à découvrir ce que signifie le pouvoir de l'Enfant et pourquoi il se nomme ainsi. Vous apprendrez aussi les origines du sabre noir que Moff Gideon possède, son rôle dans l'Histoire passée de Star Wars et comment il est lié aux autres séries comme The Clone Wars", commente ainsi l'acteur. De quoi augmenter l'impatience du public et qui nous donne l'occasion de faire le point sur tout ce que l'on sait déjà de la saison 2 de The Mandalorian. Attention, la suite contient des spoilers. 

Bo-Katan Kryze, héroïne des Star Wars : The Clone Wars et Star Wars : Rebels sera incarnée par Katee Sackhoff, éternelle Kara "Starbuck" Thrace dans la série Battlestar Galactica. C'est d'ailleurs qui double l'héroïne dans les séries Star Wars : Rebels et Star Wars : The Clone Wars. Une excellente nouvelle pour les fans de la galaxie lointaine. Elle est originaire de la planète Mandalore (comme "Mando"), militaire haut gradée, spécialiste des combats au blaster. Bo-Katan Kryz est aussi liée au Dark Saber, la lame noire que vous avez pu voir dans les mains de Moff Gideon (Giancarlo Esposito) dans l'épisode final de The Mandalorian. Dans Star Wars : Rebels que Bo-Katan reçoit la lame noire et devient ainsi la cheffe des Mandalores. Avec ce symbole elle espère unir les clans jadis ennemis pour ramener la paix sur la planète. "J'accepte cette épée pour ma soeur, pour mon clan et pour tous les guerriers", déclare Bo-Katan. 

De nouvelles références à la saga

Retour sur Tatooine, apparition des Jedi, vols de X-Wings et retrouvailles avec les Hommes de sables... cette saison 2 promet de nouveau de raviver la nostalgie des fans. C'est d'ailleurs l'un des ingrédients du succès de The Mandalorian : faire plaisir aux fans des épisodes 4,5 et 6, tout en ajoutant de nouveaux éléments dans cet univers déjà bien connu.

via GIPHY

Le retour de Boba Fett ?

C'est une rumeur de fans qui a fait son chemin sur "les Internets". Boba Fett, le fils de Jango Fett, dont l'ADN a été utilisé par les scientifiques de la planète Kamino pour créer l'armée de clones, ferait une ou des apparitions dans The Mandalorian. Selon le média américain Inverse, c'est Temuera Morrison, qui incarnait Jango Fett dans l'épisode 2 de la saga Star Wars, qui se glissera sous le costume de Boba Fett. Si la rumeur est vraie, cela veut dire que Boba a réussi (on ignore encore comment) à s'extirper du monstre sable de l'épisode 6, où il tombe lorsque Luke, Leia et Han s'échappent du vaisseau de Jabba le Hutt.