Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil siteaccueil siteaccueil siteaccueil siteminiaccueil siteCD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

 CLAUDE BARZOTTI   23 juillet 1953   -   24 juin 2023   

Spielberg

Indiana john s

Les aventures du Jeune Indiana Jones et Indiana Jones 5 ?

Le 18/09/2020

En novembre 2018 je vous annonçais la préparation du 5ème volet de Indiana Jones

Mais il s'est passé beaucoup de choses depuis cette date puisque le projet a été repoussé à plusieures reprises et a faillit ne pas voir le jour.

Indiana Jones 5 fait toujours partie des projets de Disney pour l’avenir, même si, l'année 2020, avec la pandémie de Covid a presque ralenti la production cinématographique. 

Bien sûr, la grande nouvelle révélée en début d'année était que Steven Spielberg n’allait plus diriger le film. James Mangold (Logan) lui avait succèdé, faisant du cinquième film de la série le premier à être réalisé par quelqu’un d’autre que The Beard (qui est toujours producteur du projet).

La nouvelle que le scénariste David Koepp avait également quitté la production pour la deuxième fois était moins éclatante mais tout de même remarquable. Koepp, qui a écrit en 2008 Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal, est venu à bord Indiana Jones 5 en 2016 lors de sa première annonce officielle, pour être remplacé en juin 2018 par Jonathan Kasdan. Mais Koepp a dit en septembre 2019 qu’il travaillait à nouveau sur le film, avant de partir – probablement pour de bon cette fois – lorsque Mangold a succédé à Spielberg.

«J’ai essayé quelques versions différentes avec Steven et elles avaient toutes de bonnes choses à leur sujet et elles avaient toutes des choses qui ne fonctionnaient pas, ce qui arrive», dit-il. «Mais c’était juste très difficile de rassembler tout le monde et de réunir tous les éléments – Steven, Harrison (Ford), le scénario et Disney. Et ce n’a pas été le cas. »

 

Tout d'abord retour sur une série télévisée qui fut diffusée pour la première fois par la chaîne ABC le 4 mars 1992 avec le premier épisode, 

Les Aventures du Jeune Indiana Jones

Dans la lignée du prologue de La Dernière Croisade dans lequel on pouvait voir River Phoenix interpréter un Indiana Jones adolescent, George Lucas eut l’idée de créer une série télévisée à visée éducative mettant en scène le plus célèbre des archéologues.

C’est ainsi que naquirent Les Aventures du Jeune Indiana Jones ! Située entre 1908 et 1920, cette série mettait en scène trois acteurs différents :

le jeune Corey Carrier le temps de sept épisodes établis en 1908-1909 ;

Sean Patrick Flanery pour la majorité de la série, incarnant un Indiana Jones adolescent dans les années 1916-1920 ;

et George Hall incarnant un Indiana Jones âgé de 93 ans et relatant ses aventures passées durant l’ensemble des trois saisons portées à l’écran.

Corey Carrier, Sean Patrick Flanery et George Hall

Coproduite par Lucasfilms et la branche télévisée de Paramount Pictures, cette série visait à confronter l’archéologue à toute une quantité de personnages illustres et célèbres. Comme l’exprimera plus tard Frank Darabont alors scénariste sur la série :  « [George Lucas] voulait dire aux gens qui étaient Albert Schweitzer ou Pancho Villa, des choses qu’on a tendance à oublier dans notre société.

Pour atteindre son objectif, George Lucas réunit une équipe de scénaristes parmi lesquels on trouvait notamment le précité Frank Darabont qui réalisera plus tard les somptueux Les Évadés (1994) et La Ligne verte (1999), avant de s’attaquer à la première saison de The Walking Dead (2010). Ou encore, Jonathan Hensleigh qui, quant à lui, participera par la suite aux scénarios de Une journée en enfer (1995), Jumanji (1995) et Armageddon (1998).

Carrie Fisher – la princesse Leia de Star Wars – elle-même livrera un scénario pour l’épisode « Paris, October 1916 » ! Suite à la publication de son autobiographie Postcards From The Edge (1987) et à l’adaptation cinématographique de celle-ci en 1990, Fisher désirait poursuivre l’expérience scénaristique. George Lucas lui demanda donc de scénariser un épisode.

L’année suivante, l’actrice et scénariste déclara au magazine Star Wars Insider : « Il m’a demandé de faire un épisode et c’était très, très ennuyeux, mais également très, très drôle. On se hurlait dessus. On se disputait pour les scènes d’amour. Nous ne pouvions pas être plus en désaccord – dans aucun monde que ce soit – concernant les scènes d’amour. Nous avons eu des heures entières de “Pourquoi tu ne dirais pas ça ? Moi je parle comme ça”, me disait-il. Je ne crois pas ! Et si on le laisse parler comme ça c’est parce que c’est George Lucas et qu’on le laisse s’en tirer ».

Au final et comme souvent, George Lucas parvint à imposer sa vision : « Il a gagné. Il m’a laissé imposer ma vision durant l’ébauche écrite, puis a changé les choses au moment du tournage. Ça m’a rendue dingue ! ».

Lucas chapeautait en réalité l’intégralité de la série, que ce soit en apportant un cadre bien établi ou tout simplement une ligne directrice du genre : « Indy a neuf ans et rencontre Tolstoï »[3]. Néanmoins, avec le temps, les scénarios émergèrent davantage de l’équipe de scénaristes, dans un travail de réflexion commune.

Mais à côté de scénaristes de renom, Les Aventures du Jeune Indiana Jones bénéficieront également de cinéastes prometteurs, comme Mike Newell qui réalisera les épisodes « Florence, May 1908 » et « Istanbul, September 1918 » avant de s’attaquer à Harry Potter et la Coupe de Feu douze ans plus tard. Joe Johnston lui-même, réalisateur de Chérie j’ai rétréci les gosses (1989), Jumanji (1995), Jurassic Park III (2001) et Captain America : The First Avenger (2011) donnera vie au segment « Princeton, February 1916 ». Sans compter qu’il n’