Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

télévie

Star Wars "Underworld" la série qui n'a pas vu le jour

Star Wars : Underworld - la série avortée de George Lucas se dévoile en vidéo (VO)

Mathieu Jaborska 

Annoncé à la Star Wars Celebration de 2005, le projet était un show en live-action se situant dans l'univers des films, des années avant l'acquisition de Lucasfilm par Disney et le lancement de The Mandalorian. 

Il était censé se dérouler entre les épisodes 3 et 4, entre la prélogie et la trilogie originale. L'intrigue aurait dû se passer dans les bas-fonds de Coruscant, l'endroit où on ne vend pas de bâton de la mort. Le ton très sombre voulu avait déjà été décrit en 2012 par Rick McCallum à Collider.

Voilà qui fait saliver... en vain. Certaines rumeurs relayées par Ain't Cool News évoquaient même une histoire de voyage dans le temps, avec des bandits cherchant à empêcher la naissance de Dark Vador ! 

Malheureusement, comme ces images le montrent, la production du show a dû couter beaucoup d'argent, et le défi lancé par Lucas et McCallum, à savoir créer un univers rempli d'effets visuels pour seulement 5 millions de dollars, n'a pas été relevé.

Apparemment, le papa de la galaxie lointaine, très lointaine voulait 400 épisodes en tout, et selon Geektyrant, il en aurait déjà écrit 100 ! Comme beaucoup de projets du style, des "test footage" ont été tournés, c'est-à-dire un petit bout d'épisode conçu pour donner envie à des producteurs d'investir.

Et aujourd'hui, la vidéo s'est retrouvée sur Internet grâce à l'utilisateur YouTube holonet. Selon la description, les images datent de 2010. On y voit une courte scène de cinq minutes, suivie d'un making of mettant en valeur les effets spéciaux produits par Stargate studios. Mieux, dans la description, on trouve un Google doc regroupant une mine d'information sur le projet.

McCallum parlait du Parrain comme référence. Nous, on décèle plus une immense influence de Blade Runner, qui s'intègre curieusement bien à l'univers souterrain esquissé dans la prélogie. Servie par certains plans à l'épaule super dynamiques qui jurent avec l'esthétique générale de la saga, la scène s'avère franchement prometteuse, surtout en ce qui concerne les effets spéciaux et les magnifiques arrière-plans. George Lucas cherchait clairement ici à prolonger son amour pour les fonds verts.

La plupart des fans regrettent que ce ne soit plus d'actualité, surtout depuis que Disney a pris en charge la saga et a programmé plusieurs spin-offs sous ce format sur leur plateforme Disney+, dont The Mandalorian et la fameuse série sur Obi-Wan qui est en préparation actuellement. Mais dans un entretien avec /Films datant de 2015.

Kathleen Kennedy, aux manettes des derniers Star Wars, a indiqué qu'elle ne voulait pas jeter tout ce contenu"C'est de l'or", a-t-elle même précisé. Certaines idées de Star Wars : Underground se retrouveront donc peut-être dans les prochaines séries de la franchise. On croise les doigts.

 

Star Wars Underworld : des images de la série abandonnée par George Lucas refont surface

Par Clément Cusseau

Des images test de la série "Star Wars Underworld" ont refait surface ; développé par George Lucas, le projet n’avait jamais vu le jour malgré l’écriture d’une centaine de scripts !

Lucasfilm Ltd.

Il s’agit d’un de ces projets jamais tournés qui nourrit pourtant l’imaginaire des fans de Star Wars. En 2005, alors qu’il était encore détenteur des droits de sa licence, George Lucas développait Star Wars Underworld, une série décrite comme une croisement entre Deadwood et Le Parrain, dont une centaine d’épisodes avaient été écrits sur les 400 envisagés par le cinéaste !

Une ambition démesurée pour l’époque, il était d'ailleurs question de tourner une saison complète avant même de trouver un diffuseur, et le show faillit bien voir le jour puisque des essais furent tournés avant que la production ne soit finalement interrompue indéfiniment, le budget par épisode (2 à 4 millions) ne permettant pas de concrétiser l’ambition visuelle de George Lucas qui souhaitait que la série puisse rivaliser en terme d’effets spéciaux avec ses films. Le rachat de la compagnie Lucasfilm Ltd. par Disney a par la suite définitivement mis fin aux espoirs que la série puisse être un jour tournée.

A l'époque, des rumeurs avaient également fait état de la possiiblité que l'univers de la série soit exploré dans le jeu vidéo Star Wars 1313 (lire notre article dédié), lui aussi abandonné au moment du rachat de la licence par Disney, avec pour conséquence directe la fermeture des mythiques studios LucasArts, la division Lucasfilm entièrement dédiée au développement de jeux vidéo.

Peu avant la sortie du Réveil de la Force en 2015, la productrice Kathleen Kennedy avait pourtant laissé entendre que le projet pourrait être relancé par Disney : "Nous avons consacré beaucoup de temps à lire ses écrits et c’est quelque chose que nous aimerions vraiment explorer. (…) Nous ne souhaitons pas nous débarrasser de cela, car c’est de l’or en barre. C’est quelque chose que nous ne voulons pas précipiter, il faudrait en discuter, peser le pour et le contre, mais nous pourrions très bien développer l’un de ces projets dans le futur. C’est en tout cas notre intention."

Alors qu’une première série de prises vues réelles a depuis vu le jour (The Mandalorian), et que d’autres seront prochainement diffusées Disney+ (Cassian Andor, Obi-Wan Kenobi), Star Wars Underworld pourrait-elle sortir des cartons et apparaître sur la plate-forme SVOD (disponible en France le 24 mars prochain) ? Rien n’est moins sûr, mais nul doute que George Lucas – froissé que ses idées n’aient pas été conservées par la postlogie de J.J. Abrams et Rian Johnson – n’aura très certainement plus l’envie de s’impliquer dans ce projet s’il venait à voir le jour, ce dont l’on peut d'ailleurs sérieusement douter…

Pour plus d’informations sur Star Wars Underworld, lire (ci-dessous) notre article dédié aux coulisses de la série avortée.

Il était une fois "Star Wars" la série live... ou l'éternel projet top secret...

Par Jean-Maxime Renault le 30 mars 2015

Depuis 2005, tel un serpent de mer, une série live "Star Wars" fait l'objet de toutes les rumeurs et de tous les fantasmes. A l'approche de la nouvelle saga cinématographique signée J.J. Abrams, le projet semble plus vivant que jamais !

Retour en 2005...

C'est une idée totalement différente, donc risquée. Mais c'est pour cela que je le fais. Certains trouveront inévitablement que ça ne correspond pas à leur vision de Star Wars. Qui sait ? Peut-être que ça marchera, peut-être pas.

C'est avec ces quelques mots que George Lucas décrit la série live Star Wars qu'il développe depuis déjà trois ans, en 2008 dans les pages du magazine Total Film. L'annonce du projet, il l'avait faite lors de la convention officielle appelée Celebration III, pour la sortie de Star Wars : la revanche des Sith. Pendant ces longs mois, le producteur Rick McCallum est chargé, entre autres, de dénicher les scénaristes qui donneront vie à la série, connue sous le nom provisoire de Star Wars Underworld. Elle est alors censée relater les événements survenus entre l'épisode III et l'épisode IV et faire ainsi le pont entre le prequel et la franchise d'origine.

Plus de 200 talents sont auditionnés à travers le monde, parmi lesquels les têtes pensantes de Lost et Heroes, mais aussi Russell T. Davies, créateur de Queer As Folk et du revival réussi de Doctor Who. Ce dernier se paie le luxe de décliner la proposition pour se pencher sur des projets plus personnels. Finalement, six scénaristes sont choisis. Parmi eux, le showrunner de Battlestar Galactica qui en connaît un rayon en matière de science-fiction : Ronald D. Moore. 

Nous allions au Ranch de Skywalker périodiquement, tous les deux mois environ, pour imaginer des histoires et écrire les scripts de la série. George suivait l'avancement au quotidien. C'était une expérience formidable et fascinante.

Malgré l'enthousiasme de Moore, le projet est si ambitieux - le plan est de produire plus de 400 épisodes, et d'écrire et tourner une saison entière avant même de la vendre à une chaîne- que "seulement" 50 épisodes sont écrits deux ans plus tard mais pas une minute n'a encore été filmée ! Lucas et McCallum souhaitent que chaque épisode puisse rivaliser avec les films visuellement, mais le budget estimé entre 2 et 4 millions de dollars pour chacun n'est clairement pas suffisant pour ce faire. En parallèle, le casting commence secrètement en 2009...

Mc Callum donne à l'époque un peu plus d'informations sur Underworld : "Beaucoup de personnages que nous n'avons pas encore rencontrés mais qui sont présents dans les romans en feront partie (...) Nous pourrons enfin répondre aux questions de tout le monde, une bonne fois pour toutes. Ce sera plus sombre, plus osé (...) Un Deadwood dans l'espace. Ou un Empire contre-attaque sous stéroïdes."

En 2010, George Lucas annonce que la série est reportée à une date indéterminée pour des questions de budget. Le réalisateur espère que la technologie évolue suffisamment pour qu'elle soit faisable à moindre coût dans un avenir proche.

Waterloo tennis pour le Télévie

SPORT RÉGIONAL             27/11/2018                     S.HE.     La capitale belgique mardi 27 novembre 2018 p1 mini La capitale belgique mardi 27 novembre 2018 p30 mini

TENNIS TÉLÉVIE 

Un élan de générosité a envahi le Waterloo Tennis 

 

Un événement de très bonne facture.  CAS

Le Tennis Waterloo aura vibré au rythme des coups de raquette et des points spectaculaires inscrits par une bonne centaine de joueurs, ce dimanche. Dans le cadre du Tennis Télévie, organisé par Allan Sport, célébrités et vainqueurs de 52 interclubs se réunissaient, une dernière fois cette année, pour la bonne cause. Une grande finale remportée par le duo Steve Darcis-Oleg Iachtchouk, vainqueur face à Clément Geens et Patrick Duhaut. Pour la première fois en treize éditions, deux paires de stars se retrouvaient pour décerner les vainqueurs ! « Puisque les stars éliminées lors de la phase des groupes se retrouvent dans le tableau des clubs, cette possibilité existait », soulevait Alain Allan, l’organisateur. « Mais forcément, il s’agit alors d’être très costaud pour prendre le meilleur sur des joueurs de tennis de très bonne facture, qui souhaitent, eux aussi, se hisser jusqu’à la finale. Cette année, nous avons disputé la finale sur un tie-break, la journée devenant longue pour tout le monde. Cela n’a rien enlevé au fait qu’elle fut spectaculaire ! »

Une réussite qui place cette édition 2018 au panthéon des événements organisés par Allan Sport dans le cadre du Télévie. En quatorze ans, jamais le tennis n’avait attiré autant de monde et offert un spectacle comme celui de cette année. « Nous avions plus de septante personnalités présentes. Au total, 225 personnes étaient invitées au repas, récompensant leur bonne volonté affichée tout au long de la saison. Les vainqueurs d’étapes, ainsi que les stars, se retrouvaient dans une excellente ambiance. »

Au total, le Tennis Télévie devrait rapporter une somme oscillant entre 67.000 et 70.000 euros, soit une belle évolution par rapport au record de l’an dernier (44.000 euros). « Je suis très heureux de parvenir à soutenir le Télévie de la sorte. Les personnes présentes donnent de leur temps mais n’hésitent pas non plus à effectuer une enchère de 1.050 euros pour une raquette customisée. Cela montre l’importance qu’a cet événement pour eux. »

Et en 2019, Alain Allan aspire à faire encore mieux que cette année. Au total 54 clubs ont participé aux interclubs. « Mon rêve serait de franchir la barre des 100 », souriait l’organisateur. « Ce ne sera sans doute pas pour l’année prochaine, mais je compte bien contacter un nouveau panel de clubs… Le Tennis Télévie continuera son expansion ! »

Forcément, en mettant la barre de plus en plus haute, Alain Allan confirme qu’il a le cœur sur la main. « C’est vrai, je passe beaucoup de temps à organiser ces événements. Avec beaucoup de plaisir! »

 

 

Stars Tennis Télévie à Waterloo : plus de 70 000 euros récoltés au total !

 

Le 13e Stars Tennis Télévie a occupé les installations du Waterloo Tennis pendant toute la journée de dimanche 

Le Stars Tennis Télévie est une des manifestations du Challenge Allan Sport-Télévie à côté du rallye, du golf et du jogging. Le fil conducteur du Challenge Allan Sport est de récolter de l'argent pour aider la recherche contre le cancer au travers de l'opération Télévie.

Pour faire simple, le tournoi de tennis se divise en deux phases : la première s'étale pendant l'année durant laquelle les clubs de tennis participants s'opposent. Les équipes gagnantes sont qualifiées pour la phase finale ludique à Waterloo où elles affrontent des stars de la télévision, du sport et du spectacle.

Tennismen, footballeurs, comédiens, humoristes,...

Le Stars Tennis Télévie de cette année était parrainée par le numéro 2 du tennis belge Steve Darcis. Mais il n'était pas seul car nombre de vedettes s'étaient engagées à participer bénévolement au tournoi : Olivier et Christophe Rochus (tennis), Enzo Scifo (ancien Diable rouge), Oleg Iachtchouk (footballeur), Olivier Quisquater (présentateur de Contacts à la RTBF), Stéphane De Groodt (comédien et humoriste), Eric Van de Poele (sport auto), John-Alexander Bogaerts (cercle d'affaires B19 et école de codage 19) et Aisling D’Hooghe (gardienne du Waterloo Ducks et de l'équipe nationale de hockey des Red Panthers) entre autres.

D'autres personnalités ont rejoint le Waterloo Tennis sans raquette pour simplement soutenir le Télévie. On comptait parmi elles Thomas de Bergeyck (animateur à RTL), Olivier Leborgne (humoriste et metteur en scène) et Claude Barzotti (chanteur).

Photo muriel DSC_0701.JPG​​

Un duo qui stimule les enchères

Dans l'assemblée, on reconnaissait aussi quelques échevins en place et futurs : Alain Schlösser, Brian Grillmaier, Célinie Leman et Aisling D'Hooghe déjà citée.

DSC_0646.JPG

A midi, le buffet payant a réuni environ 250 personnes qui se sont régalées dans un grand brouhaha. A la fin du repas, les humoristes Gil, Waterlootois qui a animé la journée dans son style et son look habituels, et Olivier Leborgne ont dynamisé des enchères proposant raquettes signées, BD, sérigraphie, etc. Leur duo, une première cette année, fut une réussite puisqu'il est parvenu à faire monter les enchères qui ont atteint un total de 2000 euros.

DSC_0715.JPG 

DSC_0676.JPGInitiateur du Télévie, le professeur Arsène Burny a ensuite rappelé toute l'importance de la recherche pour vaincre le cancer : "Il faut apprendre à notre organisme à se défendre et à reconnaître les cellules cancéreuses pour les combattre."

Le Télévie rémunère les chercheurs

Dans l'assemblée, on pouvait apercevoir quatre blouses blanches, en fait des doctorants/chercheurs de l'institut de Duve (UCL) : "Les montants récoltés par le Télévie sont essentiels à la recherche puisqu'ils permettent de rémunérer les chercheurs."

​Après la traditionnelle photo de famille regroupant toutes les personnalités sur le terrain indoor n° 2, les choses sérieuses et le tournoi pouvaient commencer.

DSC_0729.JPG

50% en plus que l'année passée

Avant même la fin de la journée, Alain Allan, le grand organisateur duChallenge Allan Sport Télévie, se montrait très satisfait : "Grâce aux clubs participants et au Stars Tennis Télévie, la compétition tennistique du challenge va récolter cette année plus de 70 000 euros à comparer avec les 46 650 euros en 2017 !"

DSC_0636.JPGIl peut en être fier, lui qui, par son initiative et son investissement personnel, contribue à faire gagner la vie. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

 

Ladhbe 23 novembre 2018 page mini   

 Ladhbe 23 novembre 2018 page xx

Lavenir​       TENNIS  publié le 22/11/2018 Lavenir 22 nov 2018 page mini p1  Lavenir 22 nov 2018 page mini Télévie

Darcis et les frères Rochus au Waterloo tennis pour le Télévie

Darcis et les frères Rochus au Waterloo tennis pour le Télévie  télévie 2013

Steve Darcis est le parrain de la 13e édition du tournoi de tennis organisé au profit du Télévie. (BELGA)

La 13e édition du tournoi de tennis organisé au profit du Télévie aura lieu ce dimanche. De nombreuses personnalités seront de la partie.

Claude Barzotti, Alix Battard, Arsène Burny, Aisling D’Hooghe, Sandrine Dans, Steve Darcis, Thomas de Bergeyck, Béa Diallo, Gil, Oleg Iachtchouk, Olivier Leborgne, Astrid Leclere, Alain Leempoel, Philippe Malherbe, Bernard Marchant, Marka, Julien Onclin, Olivier Quisquater, Florence Reuter, Christophe Rochus, Olivier Rochus, Enzo Scifo, Pierre Sonveaux, Thierry Stevaux, Éric Van de Poele…

La liste des personnalités qui seront présentes ce prochain dimanche au Waterloo tennis ne cesse de s’allonger. «Ce sera une toute belle édition», se réjouit déjà Alain Allan, le chef d’orchestre de l’événement.

Steve Darcis et le chercheur Pierre Sonveaux seront les parrains d’une 13e édition qui a suscité un bel engouement au niveau des clubs. «Cela fait quelques années que j’ai proposé aux clubs de s’impliquer dans la manifestation et on a battu tous les records cette année puisqu’ils sont 54 clubs, pour 39 l’année dernière, à avoir suivi le mouvement. Les clubs avaient rapporté la somme de 39 000€ il y a un an alors qu’on en est déjà à 67 000€ aujourd’hui. Par le passé, on se limitait aussi au Brabant mais on a maintenant élargi la zone et les clubs nous viennent de partout en Belgique.»

Le principe est simple: chaque club a organisé son propre tournoi afin de récolter des fonds pour le Télévie. «Tous les clubs ont fait un effort et quand je vois que le Léo a franchi la barre des 10 000€, que Linkebeek a atteint la barre des 9 500€ ou que le Bois du Prince, club du Hainaut, a dépassé les 5 000€, je trouve ça extraordinaire.»

Les lauréats des différents tournois organisés au sein des clubs se retrouveront dimanche à Waterloo pour un nouveau tournoi qui se déroulera en plusieurs phases. «Les équipes de doubles représentant les clubs se rencontreront à partir de 8 h 45. Ils en auront terminé à 12 h 30 et les vainqueurs des différentes poules poursuivront le tournoi l’après-midi dans une épreuve organisée en parallèle avec le tournoi des stars qui verra des personnalités associées à des joueurs de tennis classés Série A.»

Alain Leempoel et Cédric Melot s’étaient imposés l’année dernière mais vu la brochette de personnalités et de bons joueurs présents cette année, le combat s’annonce très ouvert.

Le tournoi des stars débutera à 15 h et sera précédé d’un repas de prestige, d’une vente aux enchères, une grande tombola et bien d’autres surprises qui permettront de grossir la manne du Télévie. «Un terrible magicien mentaliste sera aussi présent dès 11 h», termine Alain Allan.

Le Waterloo tennis se situe Boulevard Henri Rolin, 5b, à Waterloo.

TELEVIE le 13ème édition du TENNIS STAR

 

Stars Tennis Télévie: avec la présence de Claude Barzotti

 

Invités 2018-2019

 

Cliquez sur les noms pour découvrir les biographies

Barzotti, Claude (chanteur) 

Bogaerts, John-Alexander (dirige le journal satirique Pan et le cercle d'affaire B19)

Burny, Arsène (professeur, chercheur et président de la commission Télévie) 

Calomne, Gautier (député)

Dans, Sandrine (présentatrice pour RTL-TVi) 

Darcis, Steve (tennisman)

de Bergeyck, Thomas (journaliste RTL) 

de Lovinfosse, Gaëtan (tennisman)

Fontenoy Caroline (présentatrice du JT d'RTL TVI)

Gil (présentateur)

Goffin, Alain (auteur de BD)

Iachtchouk, Oleg (footballeur)

Leempoel, Alain (comédien)

Onclin, Julien (tennisman) 

Quisquater, Olivier ("Monsieur sécurité") 

Scifo, Enzo (footballeur)

Sonveaux, Pierre (professeur et éminent chercheur)

Witmeur, Alec (tennisman)

 Televie claudebarzotti  

 Le TELEVIE revient pour la 13ème édition...

 Retour au Waterloo Tennis le dimanche19 novembre 2017 

Ami(e) du Télévie, nous revoici...

A peine le chèque remis, lors de l'émission en direct d'RTL-TVI que nous nous attelons à faire mieux encore pour la prochaine édition ...

La compétition tennistique aura lieu, comme l’année dernière, sur les terrains couverts du Waterloo Tennis 

le dimanche 25 novembre2018

Le tournoi sera précédé d'un repas de prestige, une vente aux enchères, une grande tombola

et bien d'autres surprises qui permettront de grossir la manne du Télévie.

Nous espérons pouvoir compter sur votre enthousiasme et votre disponibilité, ciment incontournable de la réussite de cette belle entreprise...

A bientôt donc...

                                                                                                        Allan

Le 13ème tournoi de doubles de tennis au profit du TELEVIE se déroulera, comme l’année dernière, en 2 étapes.

Le bouquet final aura lieu au 

Waterloo Tennis 

(boulevard Henri Rolin 5/B, 1410 Waterloo)

le dimanche 25 novembre 2018