Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site  accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Articles de presse

Sud Presse Belgique "Non je ne vais pas mourir !"

Sudpresse vendredi 27 novembre 2020 p1 miniSudpresse vendredi 27 novembre 2020 p33 mini

 

Le chanteur tient à dire à ses fans qu’il les aime beaucoup et qu’il les remercie pour toute leur aide 

Pierre Nizzet

Claude peut compter sur ses amis. © D.T.

Il y a deux semaines, Claude Barzotti annonçait qu’il mettait un terme à sa carrière. Miné par la maladie et le confinement, le Rital veut rassurer ses fans :

« Je vais me battre pour encore vivre au moins pendant dix ou quinze ans ». Il en profite pour leur dire « merci » ainsi qu’à ses amis, les « vieux chanteurs ». 

Claude Barzotti n’a pas le moral au zénith, c’est le moins qu’on puisse écrire. Mais il se bat et il nous l’a dit pas plus tard que mercredi soir, depuis sa maison de Court-Saint-Étienne. Il y a deux semaines, nos confrères de la DH avaient expliqué que le Rital mettait un terme à sa carrière. Une semaine plus tard, c’est France Dimanche qui montait chez lui pour prendre sa température. L’hebdomadaire à sensation avait titré : « Je passe mon temps à l’hôpital » en relayant cette phrase terrible du chanteur : « Les médecins m’ont dit qu’ils n’avaient jamais vu ça ».

Francesco, c’est son vrai prénom, ne sort plus de chez lui.

« Depuis le mois de février, je ne suis plus sorti. C’était dans un restaurant. Depuis, c’est la personne que j’emploie qui me prépare les plats »,

confesse l’homme originaire de la région de Pesaro. Il confirme qu’il souffre d’une terrible pancréatite.

« Je passe les trois quarts de mon temps dans les hôpitaux. À Saint-Pierre à Ottignies mais aussi à Erasme et à Saint-Luc à Bruxelles. Je suis triste, je ne vais pas bien. J’ai une santé de merde », dit-il avec la voix sanglotante.

Il ajoute qu’il serait incapable de tenir debout en concert. « Je ne sais même plus marcher 100 mètres à pied. Je ne sais plus chanter dans ces conditions-là. C’est pour cela que je termine ma carrière ».

Sa décision a provoqué un fameux choc chez ses nombreux fans qui n’arrêtent pas de lui écrire.

« Houlala, je n’en peux plus de tous les messages exceptionnels que je reçois et de gens bien ». Il peut compter sur ses amis les artistes. « Lou vient souvent me voir, cela me fait très plaisir. Claude Michel est aussi venu s’enquérir de ma santé. Herbert Léonard m’appelle presque tous les jours. Oui, les vieux chanteurs », ajoute-t-il en retrouvant le sourire.

« Je vais me battre ! »

On lui demande, en le tutoyant, « tu ne vas quand même pas mourir, François ? »

« Non, je ne vais pas mourir ! Je vais me battre… et qui sait, si je retrouve la forme, je pourrai rechanter dans deux, trois ou quatre ans. Je veux vivre encore 10 ou 15 ans, profiter de ma famille et de mes trois petites-filles ».

L’alcool ? « J’en bois beaucoup moins. Ma maman n’en buvait pas une goutte, elle est morte d’un cancer du foie. Mon papa ne buvait qu’une bière le dimanche, il est mort d’un cancer du pancréas », répond-il, fataliste. Et ses fans qui n’arrêtent pas de lui envoyer de gentils messages, il leur répond quoi ? « Simplement que je les aime beaucoup. Je tiens à les remercier pour toute leur aide. J’espère que je leur ai donné quelque chose de bien ».

Ses journées, il les passe à regarder la télévision.

« Je vois plein de journaux télévisés. Des concerts ? Non, certainement pas car je ne m’y retrouve plus. Il n’y a plus de mélodie ! » Et il ne touche plus à sa guitare, ni à son piano…

Claude Barzotti donne des nouvelles de sa santé

Claude Barzotti: "Je passe mon temps à l'hôpital !"

Fd 3873 du 20 novembre 2020 p1 mini 1Fd 3873 du 20 novembre 2020 p40 mini

A 67 ans la mort dans l'âme, l'interprète du Rital a décidé de mettre un terme à sa carrière.

La crise sanitaire et ses graves ennuis de santé ont eu raison de sa passion pour la chanson...

En mars dernier lorsque nous avions pris de ses nouvelles, le chanteur italo-belge nous avait confié subir "tous les malheurs du monde".

Huit mois plus tard, force est de constater que son état général ne s'est malheureusement pas amélioré.

Pire, sa santé l'empêcherait de se produire à nouveau sur scène. Alors qu'il nous assurait, à l'époque avoir définitivement vaincu son addiction à l'alcool, il semblerait que les vieux démons l'aient hélas rattrapé. Claude Barzotti jurait pourtant s'être ressaisi à l'idée de reprendre ses galas à travers le monde.

Après avoir fait ses adieux à la chanson il y a quelques semaines, le rital vient de donner de ses nouvelles et la santé est tout sauf bonne.

Comment allez-vous aujourd'hui ?

Je suis fatigué, très fatigué. au plus mal physiquement, je ne quitte plus l’hôpital. J'espère que cette interview ne va pas durer trop longtemps parce que ça m'épuise. Je ne tiens même plus debout

Pourquoi avez-vous été hospitalisé ?

Je suis gravement malade. Je souffre actuellement d'une terrible pancréatite (Inflammation du pancréas, ndlr) qui m'oblige à me rendre tous les jours à l'hôpital. Et parfois, à y séjourner plusieurs nuits de suite. En fait ça fait plus d'un an que j'y passe tout mon temps pour des problèmes liés également au foie, à l'estomac et au coeur. Pour mes problèmes d'alcool aussi.

Les médecins sont de de moins en moins optimistes. Ils ont annoncé que ça devenait très compliqué et qu'ils n'avaient jamais vu ça. Ils ne comprennent même pas comment je suis encore vivant... Autant dire que mon moral en prend donc un gros coup.

Au point finalement de vouloir arrêter votre carrière ?

Oui car je suis aussi très déçu par ce milieu. J'aime pourtant tellement mon métier de chanteur. Mais c'est devenu horrible. Dans le temps, on faisait une belle chanson et on passait partout.

Aujourd'hui, tu as beau créer la Traviata, tu ne passes même plus à la radio. Et encore moins à la télévision. Il n'y a guère plus que The Voice.

Sans parler des maisons de distribution qui ferment les unes après les autres, ce n'est donc plus vivable. Et le Covid n'aura rien arrangé à l'affaire. J'aurais dû reprendre une tournée de concerts en avril dernier, qui a été repoussée à l'été pour finalement être reportée au moins à octobre 2021.

Je suis donc passé à côté de de plus de quatre-vingts galas (au Canada, Liban, en Algérie, France et Belgique) !

Cette décision paraît brutale, ne pensez-vous pas que vous traversez juste une mauvaise passe, comme cela peut arriver à chacun d'entre nous ?

Je ne suis pas Madame Soleil, donc je ne sais évidemment pas ce que l'avenir me réserve. Mais pour l'instant, je ne veux plus entendre parler de chanson. Depuis le mois de février, je n'ai pas touché une note de mon piano, je n'ai même plus le goût de chanter, seul, dans mon coin... Plus envie d'écrire non plus, or, je ne sais faire que ça. Que voulez-vous que je fasse d'autre ? Ma décision est prise, ça ne rime plus à rien de faire semblant. J'arrête.

N'espérez-vous pas toutefois que ça reprenne un jour, comme avant ?

Vous savez je suis devenu pessimiste. Il paraît certes qu'ils ont trouvé un vaccin contre le Covid qui semble efficace, mais on n'est pas près de pouvoir en bénéficier. Je vous avoue que j'ai incroyablement peur de ce satané virus. Je n'ose plus mettre un demi-pied dehors. Avec tout ce que j'ai déjà, il ne faudrait surtout pas que j'attrape cette maladie ! Je suis certain que j'y passerais...

Et puis quoiqu'il arrive, je serais incapable de remonter sur scène. Il me faudrait en permanence un médecin à mes côtés. Je suis dans un tel état que, quand je marche à peine dix mètres, je suis essoufflé. Vous comprenez qu'il m'est donc impossible de continuer à chanter. Ça fait quarante ans que je chante mais c'est désormais de l'histoire ancienne...

Et comment comptez-vous occuper votre temps ?

Je vais paresser ! Et je vais savourer pleinement de passer du temps avec mes trois petites-filles, mon chien, mon chat...

Tout n'est pas si noir, vous voyez ? En tout cas, c'est gentil d'avoir pris de mes nouvelles !

Philippe Callewaert

Article dans la DHbe du samedi 21 novembre 2020

La dhbe 21 novembre 2020 p1mini

Claude Barzotti au plus mal: “Les médecins n’ont jamais vu ça !”

Pierre-Yves Paque    Publié le 21-11-20

Malade et fatigué par la crise sanitaire, Claude Barzotti nous avait confessé récemment qu’il mettait un terme à sa carrière.

Dhbe nono

© photo JC Guillaume

"C’était une carrière honorable, soulignait le "Rital" qui a vendu plus de dix millions de disques à 67 ans. Une belle carrière, ponctuée de beaucoup de numéros 1 et de gros succès populaires." Pire, son état de santé irait de mal en pis selon le principal intéressé, qui s’est confié à France Dimanche depuis son lit d’hôpital que l’interprète de "Madame" ne quitte plus. "Je suis gravement malade. Je souffre actuellement d’une terrible pancréatite qui m’oblige à me rendre tous les jours à l’hôpital et parfois y séjourner plusieurs nuits de suite." Connu aussi pour ses problèmes de foie, de cœur et d’estomac ("je prends 20 médicaments par jour"), notre Claudio annonce aussi ceci à France Dimanche. "Les médecins sont de moins en moins optimistes. Ils m’ont dit que ça devenait très compliqué et qu’ils n’avaient jamais vu ça !" Ses fans, toujours nombreux mais inquiets, espèrent qu’il se remettra vite sur pied. Comme toujours.

 

 

Claude Barzotti "Je n'ai plus envie de chanter" Ici Paris 18 novembre 2020 p16

Ici paris 3933 du 18 novembre 2020 p1 mini Ici paris 3933 du 18 novembre 2020 p16 mini

Photo ici paris 18 octobre 2020

A 67 ans usé, l'interprète du Rital met fin à sa carrière.

Il est rital et il le reste, mais il ne veut plus être chanteur.

A 67 ans, épuisé, rongé par son addiction à l'alcool, Claude Barzotti a décidé de mettre fin à sa carrière.

"J'y pense depuis le mois de mars déjà, depuis l'apparition de ce virus" a-t-il confié au site belge DHnet. Au moment où la France a été pour la première fois confinée, la fermeture des salles de spectacles a porté un coup dur à son moral...

Je ne changerai pas d'avis

Les mesures prises pour lutter contre la Covid lui ont porté l'estocade alors qu'il était déjà très éprouvé physiquement: "Je sais que je suis épuisé et que je ne pourrai plus jamais remonter sur scène. Ca fait quarante ans que je chante, je pense que j'en ai assez fait. C'était une carrière honorable, une belle carrière, ponctuée de beaucoup de numéro un et de gros succès populaires.

Je n'en ai plus la force, et comme je vous l'ai dit, je n'ai plus envie de chanter" a-t-il ajouté. Le chanteur s'est longuement confié sur ses problèmes de santé: "Je suis tout le temps en train de faire des allers-retours entre chez moi et l'hôpital. Ça m'épuise énormément. J'ai des problèmes au foie, au pancréas, à l'estomac. Sans parler de mes ennuis récurrents avec l'alcool qui ne sont pas totalement réglés".

Cette addiction n'est sans doute pas étrangère à son état. En 2015, comme il le révélait au journal "La dernière heure" il buvait sept à huit bouteilles de whisky par jour ! Parfois plus. En 2017 il expliquait que l'alcool avait tout abîmé et détruit sa carrière. Il disait alors boire encore une bouteille de vin blanc par jour et espérait réduire à une demi-bouteille...

Y est-il parvenu ? Au début de l'année 2020, Claude avait dû subir une opération du coeur et s'était vu poser un pacemaker. En Août, interrogé par France Dimanche, il s'exclamait:" Ça commence à faire beaucoup !"

Le chanteur avait en effet déjà subi une intervention au pancréas, à l'estomac, deux fois aux reins. J'ai tous les malheurs du monde, mais ça va !. Les hôpitaux, je connais. Son corps en portait les stigmates: "Je ne sais pas ce qui se passe. Je fais à perine dix mètres que je me fais l'impression d'une pompe à vélo tant j'ai du mal à respirer".

Sa médication atteignait alors les vingt prises par jour ! Claude avait achevé l'interview par cet aveu: "Mon problème de santé est très difficile à guérir. Peut-être plus difficile que certains cancers, car il n'existe aucun remède pour s'en sortir définitivement".

Son quotidien est finalement devenu trop difficile, alors, malgré les nombreuses suppliques de ses fans, sa décision semble irrévocable. "Ils me demandent tous de revenir dessus, mais je l'ai prise et je ne changerai pas d'avis". Claude aura sorti 17 albums en trente-neuf ans de carrière, collectionné les tubes dont le plus renommé reste "Le rital", et participé à trois saisons de la tournée "âge tendre et têtes de bois" de 2008 à 2011. De janvier à avril 2020, il a été l'une des vedettes du spectacle äge tendre, la tournée des idoles. Ce fut son bouquet final.Yl ya d'ailleurs mis toute son énergie et ses forces. Terminer cette tournée lui tenait à coeur et s'y était engagé, comme on relève un défi: "Si j'arrive au bout, je serai très content(...) La scène me rend vraiment heureux".

Il réussissait dans le même temps à achever son nouvel album. Claude aura été au bout des ses rêves. Il s'en va, abandonne la scène, mais il reste en nos coeurs tel qu'en lui même l'éternité le change, dans ces mots qui firent son succès: "Je suis rital et je le reste..."

Jean Marc